Forêts : REDD+ en RDC 10 ans après, les objectifs  sont loin d’être atteints

10 ans après son lancement, le mécanisme de Réduction des Emissions liées à la Déforestation et à la Dégradation forestière REDD + en République démocratique du Congo est en proie à une crise réelle et les objectifs  sont loin d’être atteints. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par l’ONG Collectifs de Défenseurs de l’Environnement   (CODE), mené du 5 au 8 octobre 2018.

Au final, il ressort de ce sondage que le processus REDD  + en RDC paraît en ce moment comme  un autre marché de dupes qui ne profite pas du tout aux  communautés locales et peuples autochtones. Ses vocabulaires et ou ses techniques sont beaucoup plus une importation qui ne concordent pas aux réalités locales congolaises.

C’est dans le but de  recevoir  l’opinion  du Gouvernement de la République Démocratique du Congo, de la société civile environnementale, des Communautés locales et des peuples autochtones, des partenaires et du secteur privé  sur les dix années du processus REDD+ en RDC d’une part, et de  savoir  également si la participation de la société civile environnementale était effective et efficace dans ledit processus d’autre part , que les CODE a réalisé ce sondage.

437 personnes ont fait l’objet de cette enquête dont l’instrument d’évaluation a été élaboré par l’ONG CODE en collaboration avec plusieurs experts et acteurs clés de Kinshasa et d’autres provinces de la RDC, ainsi que certains partenaires au développement.

Pour ce faire, un courriel personnalisé avec le questionnaire précisant  la raison d’être de l’étude a été envoyé à chaque enquêté, suivi d’un rappel par message SMS, appel téléphonique et 5 échanges en  tête à tête ont été fait  avec plus de 50 personnes à Kinshasa et dans les provinces.

Lire aussi  Conservation : 9 écogardes tués en RDC au cours de l'année 2016 (Rapport)

Les dépouillements de cette enquête  ont révélé que  57% d’enquêtés  ont intégralement répondu au questionnaire, 22% ont répondu en donnant seulement leur opinion à la question phare du sondage à savoir  « Qu’en est-il aujourd’hui du processus REDD+ en RD. Congo ? » Et 21% ont simplement commenté sur la question liée à la participation de la société civile environnementale à ce processus 10 après.

Quant à la société civile, elle devra éviter de s’enfermer dans des castes dudit marché favorisant encore la complexité du processus en marché de ceux qui comprennent mieux ou ceux qui font semblant de comprendre pourvu d’appuyer la caste et entretenir le fossé.

Ainsi, Dix années de processus REDD+ en RDC sont perçues  comme dix années d’investissements sans rendements pour les populations. Tout est donc à revoir.

Pour rappel, la République Démocratique du Congo s’est engagée depuis janvier 2009 dans le processus de préparation à la mise en œuvre du processus REDD+. Considérée comme l’un des premiers pays d’Afrique centrale à obtenir la validation de son plan de préparation 2010-2012 élaboré avec l’appui du Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier ( FCPF), de la Banque Mondiale et du Programme UNREDD des Nations Unies (FAO, PNUD, PNUE), le pays est en pleine phase  d’investissement  de ce processus REDD+.

Thierry-Paul KALONJI

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *