Libreville : La CEEAC invite les Etats à investir dans la prévention des catastrophes naturelles

Mieux prévenir des risques lies aux catastrophes naturelles, tel est le thème exploité lors de ce forum de l’hydrométéorologie qui a ouvert ses portes ce mercredi 14 novembre, à Libreville. Ce forum de 3 jours, devra aider à trouver des solutions au multiples problèmes qui secouent le continent en général, et particulièrement l’Afrique centrale où, plus de 70% des catastrophes naturelles sont d’origine hydrométéorologique.

Organisé par a Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), le forum Hyrodomet est le premier de ce genre organisé par cette organisation sous-régionale  et financé par l’Union européenne en Afrique centrale, dans le cadre du 10è Fonds européen de développement (FED).

Le représentant de l’UE et celui de la Banque mondiale,  les Etats membres de la CEEAC et de l’UE accompagnés par les partenaires techniques, ont martelé sur le fait que les travaux de ce forum sont très attendus pour accroître  la capacité d’adaptation aux changements climatiques des Etats de la région.

A part les autres blocs de construction africaine, l’Afrique centrale à elle seul ne représente que 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES), alors qu’elle reste parmi les régions les plus vulnérables aux impacts négatifs du changement climatique, a indiqué Marie Thérèse Chantal Mfoula, secrétaire général adjoint de la CEEAC.

Il y a donc nécessité de consolider les cadres d’élaboration des prévisions consensuelles ainsi que les systèmes d’information, en vue de permettre aux décideurs de prendre des dispositions de nature à minimiser les risques de catastrophes.

C’est dans ce même sens que le ministre gabonais des Transports et de la Logistique, Justin Doundangoye, a rappelé que pour un meilleur résultat, les plateformes nationales de réduction des risques de catastrophes ont besoin d’informations de qualité, susceptibles de permettre une meilleure prise de décision dans le cadre de la lutte contre les vulnérabilités aux phénomènes météorologiques.

Lire aussi  Santé : des particules de plastique dans l'eau en bouteille

Ce forum vise également à doter l’Afrique centrale d’une feuille de route en adéquation avec ses besoins et cela conformément aux engagements continentaux et internationaux.

L’hydrométéorologie est une branche de la météorologie qui étudie la dynamique de l’atmosphère pour la formation des précipitations, leur distribution dans les bassins hydrologiques, leurs effets lors de ruissellement vers les cours d’eau et sur les échanges d’énergie avec l’atmosphère.

Fanny Menga

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *