Alimentation : la lutte contre la faim et la malnutrition au cœur des échanges à Madrid

Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable afin d’atteindre l’ODD2 à l’horizon 2030, c’est l’objectif que se sont fixés les pays membres des Nations-Unies qui participent au sommet parlementaire de lutte contre la faim et la malnutrition, en vue de construire un monde dans lequel personne ne manquera à manger, organisé à Madrid.

« Le sommet de Madrid offre une occasion de concrétiser l’engagement des parlements à mettre en œuvre des stratégies qui garantissent le droit à l’alimentation. Nous sommes impatients de forger un partenariat mondial qui aidera à éradiquer ce fardeau qui compromet la dignité et l’avenir des populations », a indiqué le secrétaire d’Etat à la coopération internationale pour l’Amérique latine et les caraïbes, Juan Pablo de Laiglesia.

La plupart des régions du monde montrent un accroissement de la fréquence des personnes en surpoids et atteintes d’obésité. Selon les données de la FAO, il est estimé qu’en 2017, le nombre de personnes sous-alimentées dans le monde était passé à 821 millions. D’après l’Organisation mondiale de la santé, 38 millions d’enfants de moins de cinq ans avaient un surplus de poids en 2016.

« Le travail des parlementaires est essentiel pour placer la sécurité alimentaire et nutritionnelle au plus haut niveau des agendas politiques et législatifs. Lorsque les politiques des programmes publics sont engagés dans cette lutte, il est fort probable que l’insécurité alimentaire s’améliore considérablement », a rapporté le directeur de la FAO, José Graziano da Silva

A en croire, Hugo Richer, coordonnateur du front parlementaire contre la faim en Amérique latine et dans le caraïbes, la réponse au problème de la faim et de la malnutrition nécessite une stratégie multiple permettant d’atteindre les facteurs de causalité. Ce sommet constitue un exemple pertinent pour définir des alliances et des engagements.

Lire aussi  Environnement : La nature fournit à l’humanité des services estimés à 125 billions de dollars par an

Le Sommet parlementaire mondial contre la faim et la malnutrition est une initiative conjointe entre les Cortes Générales espagnoles, l’Agence espagnole de la coopération internationale pour le développement (AECID), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ainsi que le Front parlementaire contre la faim en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Albert MUANDA

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *