Environnement : Les pygmées de la RDC veulent être impliqués dans la gestion du pays

Les pygmées de la République démocratique du Congo par l’entremise de leur président, ont émis le vœu de voir le nouveau président de la République, les impliquer dans la gestion de la chose publique. Cette communauté minoritaire de la RDC souhaite voir entrer au gouvernement en gestation, l’un de leur. Dans une interview accordée à la Radio Top Congo, ce mardi 29 février, Kapupu Diwa a exhorté le chef de l’Etat, Felix Tshisekedi, à  la reconnaissance de cette communauté au niveau national.

« Comme dans son discours d’investiture, le président a dit lui-même qu’il va s’engager afin de combattre toute sorte  de discrimination, les  autochtones pygmées en sont victimes depuis l’époque coloniale jusqu’à ce jour», a-t-il déclaré.

Pour le président de la LINAPYCO (Ligue Nationale des Associations des Autochtones Pygmées du Congo), cette reconnaissance tant réclamée pourra aider les autochtones pygmées à avoir accès à l’éducation et à la santé. Elle favorisera également l’émancipation de leurs femmes longtemps négligées et inaperçues dans la lutte pour la parité et autres initiatives visant la préservation et la gestion de l’environnement et des ressources naturelles. Une situation qui, pour la LINAPYCO,  date de l’époque coloniale.

Kapupu Diwa plaide pour la réalisation d’un recensement numérique de tous les pygmées sur l’ensemble du territoire national. S’appuyant sur le discours du président Félix TSHISEKEDI, le président des peuples autochtones pygmées attend voir le nouveau régime prendre en considération leur demande et  accéder aux desideratas de toute leur communauté.

Albert MUANDA

Be Sociable, Share!
Lire aussi  Forêts : Une feuille de route de la société civile sur la levée du moratoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *