Douala : La COMIFAC présente les résultats du projet JICA sur l’utilisation durable de la biodiversité

L’hôtel Prince de Galles de Douala (Cameroun) a abrité un Atelier de présentation des résultats du projet de promotion de la conservation et de l’utilisation durable de la biodiversité et des mesures contre le changement climatique dans les pays de la COMIFAC, le 31 janvier 2019. Ce, sous l’égide du Secrétariat exécutif de la COMIFAC et la Coopération Japonaise (JICA). 

Cette quatrième réunion du Comité de Pilotage avait pour but d’examiner l’état d’avancement des activités et de revoir l’orientation du Projet sur la base des résultats obtenus jusqu’à la fin de 2018, si besoin en était.

Au cours de ces travaux, les participants ont examiné et validé le Plan de travail annuel 2019 budgétisé. Ils ont par ailleurs identifié les actions prioritaires, à savoir : coordonner l’analyse de la valeur économique des APA dans l’espace COMIFAC, normaliser et réglementer l’exploitation des APA, mobiliser le secteur privé par des incitations économiques, et renforcer des capacités de laboratoires de pays de la COMIFAC.

Un accent sera tout de même mis sur la communication et l’information afin d’établir de passerelles importantes pour informer les parties prenantes sur la mise en œuvre du projet.

Depuis le commencement du projet dans les pays de la COMIFAC (ci-après Projet JICA d’Appui à la COMIFAC) en août 2015, trois ans et demi se sont écoulés. Il reste donc environ un an et demi jusqu’à la fin prévue pour juillet 2020, a fait savoir Mme la Directrice de JICA au cours de son mot d’ouverture.

Pour le secrétaire général de la COMIFAC, Raymond Ndombandoye, au cours de l’an 2018, le projet a mis en œuvre différentes activités telles que la formation sur les travaux de laboratoires de bio prospection de l’APA au Rwanda, la formation de surveillance des forêts, inventaire forestier au Gabon, le micro-projet pilote de l’espace COMIFAC Segment Cameroun.

Lire aussi  Abidjan - Convention de Bamako : "L’Afrique n’est pas la poubelle du monde"

« Le projet a appuyé le personnel du Secrétariat à participer à la 24ème Conférence des Parties de la Convention-Cadre des Nations-Unis sur le Changement Climatique à Katowice en Pologne et à la 14ème Conférence des Parties de la Convention de la Diversité Biologique à Sharm El-Sheich en Egypte », a-t-il informé.

Les participants à ces assises ont plaidé pour la mise au service des pays de la COMIFAC, des laboratoires de bio-prospection et d’inventaire forestier en vue de créer une synergie

Alain-Parfait NGULUNGU & Raoul SIEMENI (RECEIAC)

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *