Environnement : Les 100 jours de TSHISEKEDI, un mémo pour la prise en compte du secteur de l’Environnement

Le collectif des Eco-activistes pour l’Environnement a adressé un mémo au président de la république démocratique du Congo,  Félix-Antoine TSHISEKEDI, lui exhortant d’intégrer la question de l’environnementale dans son programme d’urgence. Ce mémo dont ENVIRONEWS s’est procuré une copie,  a été déposé ce mardi 06 mars, à la présidence de la République.

Félix Tshisekedi, Président de la République démocratique du Congo, lors de la présentation de son plan d’actions prioritaires pour les 100 de son gouvernement, à Kinshasa.

« Nous avons constaté que le secteur de l’environnement ne figure pas parmi ses priorités. C’est pourquoi nous lui avons adressés une lettre pour  attirer son attention, car la plus noble action pour un homme c’est d’abord la protection son environnement. Il a fallu qu’il puisse d’abord commencer par la préservation de l’environnement,  l’assainissement du milieu pour ensuite entamer d’autres actions », a déclaré Maurice Muaiyanga, coordonnateur de ce  mouvement.

Ces activistes entendent voir le chef de l’Etat s’impliquer dans l’assainissement de milieux de vie de congolais caractérisés par une insalubrité qui ne dit pas son nom. En outre, ils souhaite voir Félix Antoine Tshisekedi s’impliquer également dans la protection des airs protégées, de la préservation des Eco systèmes naturelles, dans l’anticipation des divers catastrophes naturelles, la lutte contre les changement climatiques, lutte contre les pollutions et l’exploitation illégale des ressources naturelles.

« Nous vous rassurons que nous les défenseurs de l’environnement, sommes disponibles à vous accompagner dans vos différentes actions par la sensibilisation de la population », a rassuré Monsieur Mwaiyanga.

Notons par ailleurs qu’après la présentation du programme d’urgence du Chef de l’Etat, plusieurs voix se sont levées pour décrier le manque d’actions prioritaires dans le domaine de l’environnement.

Lire aussi  Kinshasa : les activés humaines au cœur de la pollution des rivières

Nelphie MIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *