Conservation : Le Corps PPN évalue la situation de la protection des parcs Nationaux et Réserves naturelles

La direction générale de l’Institut congolais pour la Conservation de la  Nature (ICCN), a organisé un séminaire d’immersion en vue de la matérialisation de l’encrage du corps pour la protection des parcs nationaux et réserves naturelles apparentées (corPPN) au sein de cette institution. Cette réunion qui s’est tenue à Kinshasa, ce lundi 11 mars, a été une occasion pour cette nouvelle unité de passer en revue les difficultés auxquelles sont confrontés  les parcs et aires protégées de la RDC, en vue d’y apporter des solutions appropriées.

« Aujourd’hui l’encrage sur le corps PPN constitue un pas dans cette solution. Voilà pourquoi mes sentiments sont de grande satisfaction et  de reconnaissance aux autorités qui ont voulu que cela arrive. L’implication aujourd’hui du président de la République montre en réalité que la conservation de la nature, fait partie maintenant de grandes préoccupations de notre pays », a déclaré Cosma Wilungula,  directeur général de l’ICCN. « Jadis il n’en été pas ainsi. Voilà pourquoi nous pouvons nous réjouir de cet atelier de l’immersion qui est un de premier pas dans cette marche vers le lendemain meilleur de la conservation de la nature ».

Cosma Wilungula a saisi l’occasion pour rappeler que le nombre des Eco gardes est insuffisant pour assurer la protection des aires protégées. Il a souhaité l’ajout des effectifs,  presque la moitié du nombre des éco gardes existants.

« Aujourd’hui nous avons quatre mille hommes sur terrain, ce nombre ne représente pas le besoin dont nous avons réellement  pour assurer la sécurité dans les aires protégées. Nous voulons dans un premier temps qu’l nous soit pourvu deux milles hommes de plus. Mais en réalité l’ICCN a besoin des dix milles hommes pour couvrir l’ensemble de notre pays, dans la sécurisation de nos aires protégées». A-t-il martelé.

Lire aussi  Conservation : la situation politique serait l'une des causes du retard de décaissement du 11ème FED en RDC

Par ailleurs, Cette institution a  exprimé par l’entremise de son directeur général, sa gratitude et ses remerciements à l’égard du nouveau chef de l’état congolais  et aux différentes autorités pour l’aboutissement de ce long processus de réforme qui a été exigée par l’inadaptation et l’inadéquation de certains mécanismes de conservation sur le terrain.

Rappelons qu’à la veille de cet de cet atelier, il a été signalé la mort d’un éco garde dans le parc national des Virunga. Le directeur général de l’ICCN considère cet évènement comme défi à relever. « Vous savez que le parc national des Virunga connait à ce jour des problèmes multi formes. Les bandits qui  ont été au milieu de la population et les autres dans les patrouilles normales, ont effectivement atteint notre garde qui est mort. Nous avons pris des dispositions pour cibler le vrai provocateur et enlever les gens qui envahissent le parc. Nous avons instruit nos hommes sur terrain  au niveau de ce parc national de pouvoir réduire totalement la population dans le parc, de faire le juste milieu pour permettre de garantir le limite du parc », a conclu Cosma Wilungula.

Nelphie MIE

Be Sociable, Share!

Une réflexion sur « Conservation : Le Corps PPN évalue la situation de la protection des parcs Nationaux et Réserves naturelles »

  1. La Conservation des Parcs Nationaux et Réserves Naturelles Apparentées marque un grand pas dans la matérialisation de l’opération à lisait on du CorPPN ( Corps de Protection des Parcs Nationaux et Réserves Naturelles Apparentées ) avec l’ouverture par le Ministre a.i de l’environnement et du Développement durable et Ministre en charge du Tourisme, ce lundi 11 Février 2019 dans la salle de Conférence du Jardin Botanique de Kinshasa, de l’atelier d’immersion en vue de l’ancrage du CorPPN au sein de l’ICCN. Cet atelier qui reunit les chefs de site et leur chergé LAB à Kinshasa, seront clôturés le 14 Fev 2019. Entre autre objectif est l’uniformisation des outils de Gestion LAB dans le réseau des AP de la RDC. En fait dans le cadre des réformes du secteur de sécurité en RD Congo et reponse aux mences et pressions des groupes et bandes armés au sein des Aires Protegées, le CorPPN, placé sous l’autorité du DG ICCN, a pour mission la sécurisation et la protection des Aires Protégées de la RD Congo et Constitue un troisième Corps à côté des deux précédentes Forces de Défense, à savoir les FARDC ( Forces Armées de la République Démocratique du Congo) et la PNC ( Police Nationales Congolaise). Après la cérémonie de clôture, le Ministre de tutelle a tenu à visiter l’avancelent des tzacaux de construction des bureaux du CorPPN ( Rez des chaussées plus deux étages) situes à coté du Jardin Zoologique de Kinshasa et entièrement financés par le Gouvernement de la RD Congo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *