Environnement : les élèves de l’ENA ont visité le village de kimpoko I

Dans le cadre de leur cours de développement rural, les élèves de l’Ecole Nationale d’Administration ont effectué une visite guidée au village KIMPOKO I dans la commune de Maluku. Cette activité à laquelle ont pris part près de 100 élèves de cet établissement, avait pour but de les  aider à concilier à la pratique,  différentes théories apprises au cours de leur formation.

« Nous avons voulu à travers cette balade, que les jeunes de l’ ENA qui sont en train de faire leur perfectionnement dans l’administration de la chose publique, puissent avoir une vue de la réalité par rapport à une question particulière des milieux ruraux, ces milieux à multiples facettes »,a expliqué Céline SIKULISIMUA , formatrice à l’ENA.

Pour les organisateurs, le choix de visiter Kimpoko I n’est pas si particulier mais plutôt relève du fait qu’il soit l’un des villages le plus proche de KINSHASA.

Une fois sur terrain, formateurs et élèves ont chacun déployé  ses connaissances et compétences pour palper du doigt les défis environnementaux auxquels fait face ce village.

De l’avis de tous, le constat fait sur terrain reste amer et démontre à quel point la sensibilisation des habitants de ce village se veut un impératif car les effets du changement climatique se font déjà sentir.

« Sur le plan environnemental, la déforestation pour la fabrication de  la braise (makala) a détruit presque toutes les forêts qui  existaient dans le coin. La population locale ne s’est pas encore imprégnée de la question des changements climatiques donc il est important qu’à ce niveau qu’on puisse leur apporter de l’information et les sensibiliser sur les questions qui les attendent. Ils ne sont même pas conscients que les changements climatiques est une question qui va les suivre », a renseigné Céline SIKULISIMUA.

Pour ALULA MONGA, les activités entreprises dans ce village contribuent  énormément à l’appauvrissement du sol notamment l’agriculture sur brûlis. Ayant remarqué aussi que le sol est nu, cet environnementaliste propose un reboisement de toute urgence et invite ainsi la population à recourir aux engrais verts (enfouir les herbes  dans le sol pour nourrir celui-ci). En outre la culture sous serre a aussi été préconisée  pour résoudre les problèmes d’infertilité du sol.

Lire aussi  Environnement : Un prix Nobel d’économie pour la protection de l’environnement

A la fin de la visite, toutes les remarques relevées par ces élèves ont été transmises au chef coutumier de ce village, afin qu’il prenne des mesures adéquates qui permettront à son entité de mieux faire face aux défis climatiques qui la ronge progressivement.

A son tour, c’est avec une grande satisfaction que cette autorité coutumières a  reçu ces remarques et a promis de mettre tout en œuvre pour sensibiliser et inciter ses administrés à s’approprier cette lutte.

Stagiaires

Charlene KABANGA

Giselle Mwanza

Benedicte MOKINGO

Melodie DIANGIKULUA

Divine MANDUNDU

Jessica TSHALA

 

                                                  

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *