Forêt : Greenpeace Afrique exige la restitution à l’Etat de 24 concessions forestières frappées d’illégalité

Greenpeace Afrique, a tenu un point de presse sur l’exploitation forestière industrielle en RDC, au cours de cette rencontre avec les médias, l’Ong internationale a exigé que soient restituées immédiatement à l’Etat congolais, 24 concessions considérées à ce jours comme nulles et non avenues.

Selon cette organisation, les concessions sur lesquelles les exploitants n’ont pas obtenu l’approbation de leur plan d’aménagement dans les délais légaux ou pour lesquelles ils n’ont pas déposé leur plan d’aménagement, doivent être restituées à l’Etat. Et d’ajouter que la majorité des titres concernés sont largement ou totalement inactifs pendant plusieurs années.

« Notre travail est de rendre les informations publics, donc nous l’avons fait et nous continuerons à le faire pour que le décideur congolais et notamment le ministère de l’environnement puissent agir. Tant qu’ils n’auront pas agi, nous ne cesserons pas à pousser en collaboration avec nos partenaires de la société civile. Nous pensons que le nouveau gouvernement va saisir à bon cette publication pour lancer un signal fort dans le sens de promouvoir une gouvernance responsable dans les secteurs forestiers», a déclaré Serge Sabin Ngwato, chargé de campagne forêts à Greenpeace Afrique.

Au finish, Greenpeace Afrique recommande au Ministère de l’environnement et développement durable de la RDC de signer immédiatement un arrêté restituant les titres énumérés et d’engager des poursuites judiciaires contre les entreprises et tous les fonctionnaires impliqués dans la violation de la loi.

Les stagiaires
Charlène KABANGA
Giselle MWANZA
Gloria NSINGI

Be Sociable, Share!
Lire aussi  Kenya : la guerre de l'eau embrase la vallée du rift

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *