Forêt : Des détournements en cascade au Fonds Forestiers National (FFN)

758.000,00, dont une partie issue de la vente du bois rouge saisi par le Gouvernement de la République, et plusieurs dizaines de milliers de dollars, payés par les assujettis au titre de la taxe de déboisement, ont été détournée dans la même province du Katanga. Tandis que qu’à Kinshasa, l’on note le détournement des recettes mobilisées par les agents taxateurs au profit d’un chef d’Antenne qui aurait instauré un réseau mafieux pour être mieux servi et effacer toutes les traces des assujettis en procédant par la taxation sans note de débit. C’est l’essentiel du rapport d’audit interne réalisé par la Coordination des Syndicats des Services d’Assiette, Cossa en sigle, repris dans un communiqué dont copie est parvenue à Environews RDC.

Détournement à Kinshasa

A en croire ce communiqué, dans sa lettre du 22 décembre 2018 sur le coulage des recettes budgétaires de l’Etat dans le secteur du Ministère de l’Environnement et Développement Durable, audit confirme que le responsable de l’Antenne FFN de Kinshasa est auteure du détournement des deniers publics.

Par ses méthodes, plusieurs milliers de dollars sont évadés du système de canalisation des recettes pour servir les intérêts de certains individus.
« Il s’agit là bien des cas de détournement des recettes de l’Etat qui ne doivent pas restés impunis en RDC où la reconstitution d’un Etat de droit passe avant toute autre chose », indique ce communiqué.

Selon la même source, ces sommes auraient dû permettre le reboisement de plusieurs hectares de nouvelles forêts et le FFN aurait pu contribuer à la création d’emplois directs et indirects en faveur de milliers des Congolais.

Lire aussi  Climat : Le Fonds vert climat sensibilise les jeunes, les femmes et les agriculteurs

Au Katanga on s’empiffre

A titre illustratif, à l’Antenne du Haut Katanga, le rapport d’audit réalisé pour la période d’avril 2016 à Septembre 2018, indique que plus de $US 758.000,00, dont une partie issue de la vente du bois rouge saisi par le Gouvernement de la République, ont pris une destination inconnue. Une situation qui aurait irrité les autorités Politico-administratives de la Province du Haut-Katanga qui ne supportaient plus l’ancien responsable de l’Antenne du FFN qui a fini par être remplacé de ses fonctions.

En conclusion, il est établi, d’après les éléments en procession des auditeurs, que l’ancien Chef d’Antenne du Haut Katanga remplacé en septembre dernier et l’actuel Directeur Chef d’Antenne de Kinshasa sont à la base d’un important manque à gagner à la caisse de l’Etat qui prive le Fonds Forestier National des moyens nécessaires pour financer les projets de reboisement en vue de lutter contre le réchauffement climatique, dans le cadre de l’effort national de reboiser 8 millions d’hectares d’ici 2030 conformément aux engagements du Gouvernement de la République.

Serait-ce là un règlement des comptes ? Observons la suite.

La Rédaction

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *