Economie verte : Le PIF apporte un appui à la redynamisation de l’ACFCA

Les parties prenantes intervenant dans le secteur des foyers améliorés se sont retrouvées à Kinshasa, ce mardi 07 mai, dans le cadre de leur Assemblée générale extraordinaire, en vue de réfléchir sur les nouvelles stratégies susceptibles de redynamiser leur entité, et adopter des solutions adéquates pour rendre efficiente les solutions qu’elle propose  dans lutte pour l’autosuffisance dans la cuisson en RD Congo.

Foyer amélioré JIKO MAMU de l’entreprise Biso na bino, membre de l’ACFCA.

Réunis au sein de l’ACFCA (Alliance congolaise pour les foyers et combustibles améliorés), les acteurs de cette organisation non gouvernementale ont à travers les travaux de cette Assemblée générale extraordinaire, focalisé  leurs réflexions sur la promotion des foyers améliorés sur les marchés de Kinshasa et de toute la République démocratique du Congo.

« Le ministère de l’Environnement et Développement durable à travers le PIF (Programme d’investissement pour la forêt), a recruté un juriste non seulement pour assister  l’Alliance sur la promotion des foyers améliorés, mais également pour  réviser son texte organique. Grâce à cet accompagnement, nous allons protéger nos forêts » a déclaré Gustave Matayabo,  président du Conseil d’administration de l’ACFCA.

Malgré le fait que,  L’ACFCA  dispose d’une personnalité juridique, elle éprouve cependant des difficultés de fonctionnement pour diverses raisons, notamment d’ordre juridique, matériel et financier.  Au cours de ces travaux, il sera également question de réviser les textes organiques de cette institution afin de les adapter à l’évolution du marché et redynamiser davantage l’intervention de l’association.

A en croire Vangu Lutete, coordonnateur du Projet d’Investissement pour la Forêt, l’appui que son programme  a apporté à cette organisation  à travers la composante 2B du Projet de Gestion Améliorée des paysages forestiers (PGAPF),  entrevoit  une orientation et un développement du secteur des foyers améliorés, qui à ce jour nécessite l’appui, la mobilisation et la fédération  des acteurs au sein des structures associatives. Pour lui, l’heure est venue pour booster les efforts consentis jusque-là par l’ACFCA.

Lire aussi  Suisse : Les associations de défense de l’environnement s’insurgent contre la loi favorisant l’abattage des animaux

« Ce  secteur des foyers améliorés nous intéresse parce que le PIF vise la réduction des émissions de gaz à effet de serre, et  la lutte contre la pauvreté.  Parmi les composants techniques de notre programme, nous avons le secteur  privé lié au  bois-énergies,  notamment la diffusion des  foyers améliorés pour la ville de Kinshasa de façon à réduire la consommation du charbon de bois dans la ville. Cette alliance nous a intéressé pour voir ce qui peut être fait pour renforcer sa capacité, par de formations, des équipements, mais également par l’appui au fonctionnement », a-t-il expliqué.

L’appui du PIF sera basé  essentiellement sur des actions susceptibles de rendre plus opérationnelle cette entité par l’actualisation des textes organiques qui permettront de redéfinir la mission, le rôle et l’organigramme, les modalités du fonctionnement et du financement de l’Alliance afin de mettre en place un règlement intérieur conséquent et un manuel des procédures administratives comptables et financières.

Nelphie MIE

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *