Santé : La RDC en proie à une épidémie de rougeole

Le ministre de la santé Oly Ilunga a  déclaré lundi dernier la résurgence d’une épidémie de la rougeole en République démocratique du Congo.  Depuis début 2019, 87.000 cas suspects ont été enregistrés avec 667 cas confirmés répartis dans 23 de 26 provinces du pays.

« La situation est d’autant plus qu’inquiétante car, le nombre de contaminations représente  une augmentation de plus de 700%, comparée à la situation épidémiologique pour la même période en 2018 », a indiqué le ministre qui encourage les parents à faire vacciner leurs enfants.

Malgré les difficultés que rencontre la riposte contre la maladie à virus Ebola  qui continue d’allonger son nécrologe dans la partie Est de la RDC, l’épidémie de rougeole n’a pas attendu pour s’illustrer avec un grand nombre de victimes  à son actif.

Selon l‘ONG Médecins sans frontières, « cette épidémie  de rougeole qui sévit actuellement en RDC risque d’être la plus meurtrière depuis sa résurgence dans le pays entre 2011-2012 ».

Pour interrompre définitivement la chaîne de transmission de cette maladie et éviter les épidémies dans le futur, au moins 95% de la population doit être immunisée. C’est ainsi que les autorités s’apprêtent à lancer dans les prochains jours, une campagne de vaccination de masse ciblant 1.435.314 enfants de 6 à 59 mois dans 39 zones de santé.

Il sied de noter que du 19 au 23 avril 2019, 2.247.240 enfants  de 6 à 59 mois ont été vaccinés contre la rougeole dans 63 zones de santé.

Pour rappel, la rougeole est une infection virale grave pour le jeune enfant dont les complications sont d’ordre respiratoire et neurologique. Elle  se propage dans l’air, par des gouttelettes respiratoires produites par la toux ou les éternuements, par la salive, par contact physique ou contact avec une surface contaminée.

Fièvre élevée, toux sèche, nez qui coule, yeux rouge et larmoyant, et l’apparition de petits points blancs dans la bouche, tels sont les symptômes qui apparaissent dix jours après la contamination.

Thierry-Paul KALONJI

Be Sociable, Share!
Lire aussi  Forêt : des journalistes formés à l’utilisation de l’Atlas forestier à Kinshasa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *