Forêt : 6ème édition de la Table-ronde multi acteurs nationale sur la foresterie communautaire

Le Centre d’Appui à la Gestion durable des Forêts Tropicales (CAGDFT) a tenu à Kinshasa sa 6ème édition de la Table-ronde multi acteurs nationale sur la foresterie communautaire. Ces assisses de trois jours ont permis de faire le bilan de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de la foresterie communautaire, et partager les résultats obtenus à mise parcours dans le processus de la foresterie communautaire en RDC comme pilier majeur dans la lutte contre la pauvreté en milieu rural.

« Cette Table-ronde a essentiellement porté l’attention sur le renforcement  de l’appui politique, financier pour que les communautés puissent réellement gérer et exploiter les ressources de leurs  concessions et impulser le développement au niveau local », a déclaré Théophile Gâta, directeur exécutif de CAGDFT.

Bien que les efforts considérables soient fournis dans le secteur de la Foresterie communautaire en RDC, la bonne réussite de ce processus réside dans le respect des procédures à suivre et des textes réglementaires qui régissent ce secteur. Fifi Likunde, cheffe de division en charge de la foresterie  communautaire du MEDD (ministère de l’Environnement et Développement Durale), plaide pour un accompagnement financier.

« Nous avons besoin de fonds pour accompagner les communautés parce que la foresterie communautaire, c’est tout un processus qui a  beaucoup d’étapes à suivre », a t-  elle plaidée.

Ce rendez-vous a été d’une ultime importance pour les différentes structures de la société civile, les communautés locales, les peuples autochtones, les administrations nationales et provinciales de tous les ministères dont les responsabilités riment avec ce processus de foresterie communautaire.

Lire aussi  Fôret : Une table ronde multi acteurs pour échanger les expériences sur  la foresterie communautaire en RDC

«Ces trois jours nous ont permis d’évaluer le premier voyage réalisé par la série de Table-ronde organisée depuis 2015, nous avons passé en revue la stratégie nationale de la foresterie communautaire. Les acteurs présents ont eu à définir les nouvelles stratégies pour arriver à contribuer au reste des activités à faire », a déclaré Buthelezi Kambale, secrétaire exécutif de l’Organisation Association Paysanne pour la Réhabilitation et Protection des Pygmées.

Au sortir de ces assisses, quelques recommandations et plaidoyer ont été formulés pour assurer un financement durable devant contribuer à la bonne mise en œuvre de ce processus. «Ces recommandations seront  mises en place à travers les différentes parties prenantes. Chacune d’elles dans ce processus aura une part de  responsabilité et je crois qu’après,  chacun sera à mesure de prendre sa part et voir dans quelle mesure mettre en œuvre toutes  les expertises possibles pour qu’elles soient intégralement impliquées pour une réussite du processus de foresterie forestière en RDC », a souligné Jennifer Labarre, chargée de communication GASHE (Groupe d’Action pour Sauver l’Homme et son Environnement).

Notons que cette 6ème Table-ronde sur la foresterie communautaire a connu le soutien du Département Britannique pour le développement international (DFID), de la Rainforest Foundation UK (RFUK), ainsi que l’appui technique et politique du ministère de l’Environnement et Développement durable à travers sa Direction de Gestion Forestière (DGF) et sa Division de Foresterie Communautaire (DFC).

Fanny MENGA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *