Bukavu : Une femme emportée par les eaux de pluie, retrouvée morte dans le caniveau

Une femme a été emportée par les eaux de pluie qui s’est abattu sur la ville de Bukavu dans l’après midi du lundi24 juin 2019. Le drame s’est déroulé vers le carrefour non loin de la Commune populaire de Kadutu La victime, une vendeuse des chaussures a été retrouvée morte dans un caniveau.

« La scène s’est passée non loin de la place Carrefour sur la route qui mène vers la place Kobongé. Les femmes qui étalent les souliers au sol ont abandonné leurs marchandises pour s’abriter. Elles ont par la suite vu leurs marchandises menacées et emportées par la puissance des eaux de pluie. Madame Zawadi Kilongo a couru dans l’objectif de sauver ses marchandises, c’est de là qu’elle a été emporté par l’eau avec une de ses collègues vendeuses qui elle, a été sauvée de justesse par les jeunes qui les sont venues en aident », renseigne Hypocrate Marume, président de la société civile Kadutu.

Selon les observateurs, cette situation fait suite à l’état des caniveaux de la ville de Bukavu, bouchés par les immondices provoquant ainsi des inondations incontrôlées dans la ville. réagissant à cette situation, le maire de la ville de Bukavu, Meschack Bilubi a précisé qu’il est inadmissible que les habitants de certaines parties de la ville continuent à utiliser les caniveaux comme leurs dépotoirs, pourtant des associations de ramassage des déchets sont affectées dans tous les avenus pour palier le problème d’insalubrité et de la mauvaise gestion des déchets.

« Nous avons recommandé aux habitants de s’abonner aux sociétés de ramassage des déchets, car ni les caniveaux, ni le lac Kivu ne sont pas de dépotoirs publics. Le fait de jeter ces déchets fait déborder les eaux, c’est pourquoi j’insiste sur la nécessité pour des ménages de s’abonner aux sociétés de ramassage des déchets. Les habitants qui seront attrapés en train de jeter les déchets seront sanctionnés», a-t-il prévenu.

Lire aussi  Eaux : Albert Kabasele attire l’attention de Tshisekedi sur le transfèrement des eaux de l’Ubangi vers le Lac Tchad

La dame sauvée de justesse a été ramenée dans une formation de santé de place pour des soins appropriés. Les cadres de base sont appelées à sanctionner tous ceux-là qui déversent leurs poubelles dans les caniveaux, afin de prévenir les débordements des eaux sur la chaussée pendant les fortes pluies.

Janvier Barahiga

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *