Energie : l’ACERD estime à plus 900 millions de dollars l’an, le potentiel du marché des systèmes solaires

L’Association Congolaise pour les Energies Renouvelables et Décentralisées (ACERD), un nouveau né dans le domaine des énergies renouvelables déploie ses ailes sur le sol congolais. Elle a but d’apporter des résolutions idoines aux problèmes du climat, et promouvoir le secteur des énergies renouvelables qui, certes, reste encore timidement implanté en RDC.

Bien que ce secteur ne soit pas l’un de plus implantés en RDC, cependant il représente un potentiel estimé à près de 900 millions de dollars par année. Ceci, en dépit des contraintes d’ordre institutionnel et réglementaire.

« La contradiction parfois rencontrée dans les textes de lois, la dureté de la fiscalité ainsi que le manque de la vulgarisation massive sur les techniques et moyens qui peuvent être mis à la disposition des populations de la RDC sont des contraintes auxquelles nous sommes confrontés. C’est pourquoi  cette association veut impliquer le gouvernement de la RDC et certains partenaires financiers à cette lutte afin de conjuguer ensemble  les efforts, car dit-on  l’union fait la force », a rapporté la directrice des relations publiques d’ACERD, Catherine Mukobo. « Nous souhaitons également que des nationaux congolais et de la diaspora soutiennent nos actions en nous accompagnant massivement au travers de nos campagnes, mais aussi en consommant les produits mis à leur disposition pour le bien-être de la planète », a-t-elle poursuivi.

La production des énergies renouvelables dans le monde est l’un des secteurs économiques florissants. Pour l’ACERD, il n’est pas normal qu’un pays comme la RDC qui dispose des atouts nécessaires pour développer ce secteur se retrouve au bas de l’échelle. Cette association attend mener une démarche visant non seulement à éclairer la RDC mais aussi à renflouer les caisses de l’Etat.

Lire aussi  Forêt : Kinshasa et Brazzaville s'accordent pour promouvoir les tourbieres de la cuvette centrale

Présenter les opportunités

Soucieuse de voir décoller le secteur des énergies renouvelles en RDC, ACERD organisera du 02 au 03 juillet prochain, un forum sur « Les opportunités d’investissement dans les énergies renouvelables en RDC, sous le thème : « Accéder au marché d’un milliard de dollars ».

Ce forum organisé en partenariat avec le programme ÉLAN RDC financé par le gouvernement britannique, vise à stimuler les investissements dans les énergies renouvelables et améliorer l’accès pour les congolais à ce secteur.

Au cours de ces assises, une analyse approfondie du secteur sera faite à travers les tables rondes qui porteront sur les opportunités et perspectives de développement dans les énergies renouvelables, le climat des affaires aux énergies renouvelables, l’investissement dans le secteur des énergies renouvelables et  le crédit à la consommation pour les énergies renouvelables.

Faire autrement

Créée en 2018, l’association entrevoit, à travers son programme, le développement économique et social de la RDC. Pour marquer une touche particulière à l’égard de ses concurrents, l’ACERD garantit à ses prochains adhérents, la  défense de leurs intérêts et la multiplication de leur fonds en s’appuyant sur le potentiel de son personnel expérimenté en la matière, et en faisant valoir auprès des acheteurs et vendeurs détaillants, la qualité de leurs produits et services qui grâce à la rigueur, répondront aux normes de qualité standard.

« L’ACERD est ouverte à tous. Nous avons besoin du concours de tout un chacun pour implanter notre vision et travailler pour le bénéfice des populations de la RDC. Toute structure qui œuvre dans l’industrie ou dans tout autre domaine susceptible de rejoindre nos efforts est la bienvenue. Vous trouverez sur notre site www.acerd.org, le formulaire d’adhésion qui vous permettrait de prendre un premier contact avec l’ACERD », a lancé Catherine Mukobo.

Lire aussi  Pollution : ASS TECH SARL transforme les déchets en une source de revenus, pour réduire la pollution

Albert MUANDA

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *