Conservation : Des trafiquants d’animaux condamnés à des sanctions pénales en RDC

Cinq mois d’emprisonnement ferme et le d’un montant total de 5 000 dollars de dommage et intérêt, telle est la sentence que le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe a réservé au trio Blanchard Bukaka, Kimona Nganu et Giresse Kiala, tous arrêtés, dans des incidents séparés. Le jugement a été rendu le vendredi 05 juillet à Kinshasa.

« Cela confirme une fois de plus que les atteintes à l’environnement constituent un délit à faible risque, générant des rendements élevés. Il existe une myriade de réseaux mafieux s’occupant d’espèces sauvages totalement protégés. Nous promettons de remonter la chaîne pour démanteler tous les liens de ce réseau », a déclaré le directeur fondateur de Conserv Congo, Adams Cassinga.

Il est reproché à ce trafiquant le fait de détenir et vendre un bébé bonobo, de deux têtes et onze mains de bonobos coupées.

Selon les conclusions de ce jugement, sur les cinq mille dollars américains de dommage que doivent payer les condamnés, 2000 doivent être versés à l’ICCN et 3000 à titre de compensation à Conserv Congo, pour les frais de justice engagés par cette locale de lutte contre le trafic d’espèces sauvages et à l’application des lois sur la conservation de la nature.

« Nous sommes très heureux que la cour se soit exprimée et que justice ait été rendue. Nous espérons seulement que ce sera une révélation pour tous les acteurs actifs dans l’application des lois sur la conservation de la nature. Chaque loi devrait être appliquée et les coupables devraient faire face aux conséquences de leurs actes irresponsables », a conclu Monsieur Cassinga.

Lire aussi  Conservation : 60 kilos d’ivoire d’éléphant saisis à Kinshasa

Le bonobo fait partie de la famille des grands singes endémiques de la RDC. On estime qu’entre 29 500 et 50 000 individus vivent encore à l’état sauvage. L’espèce est inscrite sur la liste rouge de l’UICN comme espèce en voie d’extinction à cause de la destruction de l’habitat, la croissance de la population humaine et les mouvements, bien que le braconnage commercial soit la menace la plus importante.

Alfred NTUMBA

Be Sociable, Share!

2 réflexions sur « Conservation : Des trafiquants d’animaux condamnés à des sanctions pénales en RDC »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *