Forêt : En RDC, les ONGs de l’Equateur saisissent officiellement la CAFI sur les cas Maniema Union

Dans une correspondance adressée à la CAFI (Initiative forestière en Afrique centrale), les Organisations de la société civile de la province de l’Equateur en République démocratique du Congo ont saisi officiellement cette institution qui finance des projets en RDC, sur la situation préoccupante qui prévaut actuellement au pays. Une situation caractérisée par l’impunité et la mauvaise gouvernance des ressources forestières.

Ces organisations pointent du doigt, Maniema Union, une entreprise appartenant à un haut cadre de l’armée congolaise. Cette entreprise d’exploitation industrielle de bois d’œuvre est accusée de semer la terreur dans la province, sous l’œil impuissant du gouvernement congolais.

La dernière en date, est le jugement prononcé par e Tribunal de Grande instance de Mbandaka, qui a acquitté un sujet chinois, arrêté en flagrance délit à Ingende.

Ces organisations tiennent à informer les membres de CAFI et autres organisations œuvrant pour la protection des forêts tropicales, sur la situation alarmante des forets de l’Equateur en RDC
à travers la note d’information et la déclaration des OSCs de la dite Province.

« Nous demandons particulièrement à CAFI qui se réunit à Paris le 9 juillet d’adresser ce cas comme une question urgente sur son agenda. Nous sommons CAFI d’organiser dans les meilleurs délais une rencontre avec les OSCs congolaises à Kinshasa ou à Mbandaka dans le but de penser ensemble des programmes qui répondent aux réels défis du secteur. Nous invitons également les représentants de CAFI à effectuer une visite de terrain pour constater par eux-mêmes les ravages environnementaux et sociaux de cette exploitation illégale », peut-on lire dans cette correspondance dont Environews RDC s’est procurée une copie.

Lire aussi  Forêt : l’Ong GASHE va accompagner la création des forêts communautaires des peuples autochtones

Télécharger la correspondance ici Note d’information a l’attention de CAFI-2

Alfred NTUMBA

Be Sociable, Share!

Une réflexion sur « Forêt : En RDC, les ONGs de l’Equateur saisissent officiellement la CAFI sur les cas Maniema Union »

  1. Mon cher, la CAFI ou café des idiots ou du moins ses animateurs seraient complices de la pauvreté des congolais. Où est parti l’argent ou l’enveloppe du gouvernement congolais. La société civile pro-eux ont eu leur enveloppe. Elle voyage, elle organise les conférences,etc au détriment de ceux qu’elle prétende représenter. Malheur aux congolais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *