Ebola : Le ministre congolais de la Santé publique jette l’éponge

C’est une surprise, du moins. La démission du ministre de la santé publique de la république démocratique du Congo, Oly Ilunga a sonné le glas dans l’opinion public congolais. Dans une correspondance adressée au Président de la république démocratique du Congo, Oly Ilunga s’indigne du fait que le chef de l’Etat ait pris de la décision de  placer  la conduite de la riposte de la maladie à Virus Ebola sous la supervision de la présidence.

Le directeur du Programme élargi de vaccination de la RDC, le premier à recevoir le vaccin contre Ebola à Mbandaka.

«  Tirant ainsi les conséquences de votre décision placer la conduite de la riposte à l’épidémie  de la MVE sous votre supervision directe, et anticipant la cacophonie préjudiciable à la riposte  qui découlera inévitablement de cette décision, je viens par la présente vous présenter ma démission de mes fonctions de la santé », a-t-il écrit dans cette correspondance qui a enflammée la toile.

D’aucuns s’interroge sur la motivation réelle qui se cache derrière cette démission, d’autant plus que l’ancien ministre de la santé publique a conduit la riposte de cette épidémie qui sévit depuis près d’un dans la partie est de la RDC, et les résultats de son implication restent à ce jour très mitigés.

Alfred NTUMBA

Be Sociable, Share!
Lire aussi  RDC : une nouvelle vague d’épidémie d’Ebola à Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *