Eau : Deux nouveaux baliseurs prêts à flotter sur le fleuve Congo à la fin du mois

L’Union européenne a effectué une visite guidée au chantier naval de Kinshasa où deux bateaux baliseurs sont en cours de construction. Il s’agit de l’une des etapes importantes de la réalisation du Projet d’Appui à la Navigabilité des Voies Fluviales et Lacustres en République démocratique du Congo. Ce projet qui a bénéficié de soixante millions d’euros de l’UE est placé sous la gestion  du Ministère congolais des Transports et des Voies de Communication.

Ce projet vise à renforcer les capacités opérationnelles de la RVF dans l’entretien permanent du  réseau des voies navigables de la RDC, faciliter la navigation des bateaux de transport des biens et des personnes sur le bief moyen du fleuve Congo partant de Kisangani à Kinshasa et de la rivière Kasaï.

« Les  bateaux vont exercer notamment l’entretien  du balisage, la production de la cartographie, de la batimetrie, et le transport des moyens techniques nécessaire à l’entretien des installations soit des balisages ou des portuaires », a déclaré Arnold Jacques de Dixmude.

Ces bateaux à deux moteurs chacun, serviront d’indicateurs des zones navigables ciblées pour les bateaux des  passagers et des marchandises afin de réduire la durée de navigation et les dangers provoqués souvent par le délabrement des infrastructures portuaires, dont la plupart se trouvent enfouis sous les eaux.

« Ces bateaux seront capables de naviguer tous les jours sur le réseau fluvial dans l’objectif d’apporter le renfort technique là où il en serait nécessaire», a rapporté le gestionnaire des projets, Paul Wasumbuka. «Lors de la campagne de balisage, ces bateaux vont fonctionner en association avec des canots hydrographiques. Ces derniers auront la mission d’effectuer de prélèvement de la profondeur des eaux et décrire les reliefs qui se trouvent sous l’eau et de connaitre les mouvements des eaux pour la mise en jour perpétuelle et permanente des albums de navigation».

Lire aussi  Santé : l’OMS annonce une épidémie dans le nord-est de la RDC, trois morts

A la demande de la partie congolaise, le projet PANAV pourrait être  étendu l’extension jusqu’en novembre 2020 de manière de manière à  ce que tous les travaux en cours puissent être définitivement terminés avant de laisser la gestion totale à la RVF.

Lancé depuis 28 août 2017, le projet de la construction des bateaux baliseurs  devant fonctionner aussi pour les tâches de prélèvement l’hydrographique et l’hydrologique, l’aménagement et l’entretien des voies navigables, d’infrastructures portuaires et de renforcement des capacités bouclera sa boucle à la fin de ce mois avant leur mise à flot qui marquera le début du processus de réception de premières données.

Albert MUANDA

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *