Environnement : La RDC a célébré la journée internationale des peuples Autochtones

La République Démocratique du Congo a célébré le 09 août, la Journée Internationale  des Peuples Autochtones (JIPA). En marge de cette célébration, la DGPA (Dynamique Groupe des peuples autochtones) en collaboration avec le REPALEF (Réseau des Peuples Autochtones et Locales pour la gestion durable des écosystèmes Forestiers de la RDC ), et d’autres partenaires ont organisé une rencontre  dans le but de faire le point sur la situation des peuples autochtones de la RDC, et  valoriser  leurs langues et cultures. Des objectifs qui cadrent avec le thème retenu  pour cette année  qu’est  Année Internationales des langues autochtones.

Le Groupe Bikoki na biso au siège de la DGPA

« Les pygmées avaient leurs  langues qu’ils utilisaient sans être entendues par les communautés voisines. Nous nous  sommes rendus compte qu’ils sont en train de les perdre petit à petit. Raison pour laquelle, nous avons organisé cette rencontre pour valoriser  ces langues et mettre en place des recueils, pour une  meilleure vulgarisation de celles-ci », a déclaré Patrick Saidi, coordonnateur national du DGPA.

Pour Keddy Bosulu Mola coordonnateur du REPALEF, les récentes études consacrées aux peuples autochtones de la RDC révèlent que la situation de ce peuple est très critique à l’heure actuelle. La pauvreté, la discrimination, les conflits armés, le non-respect de droits humains sont parmi les maux qui rendent difficile la vie à cette catégorie de population. « C’est pour cette raison que nous travaillons avec le gouvernement afin de voir dans quelle mesure nous pouvons aider ces peuples à valoriser leurs langues et cultures », a-t-il dit.

Proclamée en 1994 par les Nations Unies, Cette journée a été une occasion pour les participants  pygmées,  de mettre en valeur leurs cultures qui sont en voie de disparition. « Nous avons nos propres langues. Mais le fait d’appartenir à des grandes tribus, nous les avons totalement oubliés », fustigent-ils.

Lire aussi  Trois questions à Alfred Ntumba

Au cours de cette rencontre, les pygmées  chacun à son dialecte, sont passés  pour saluer la salle. Signalons que Unesco et LINAPICO prévoient dans le prochain jour, un atelier en vue d’identifier les langues pygmées et leurs cultures qui n’apparaissent plus.

Notons par ailleurs que du 28 au 31 août, aura lieu à Mbandaka, la 2ème  édition du festival culturel des polyphonies pygmées d’Afrique  centrale.

Nelphie MIE

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *