Environnement : Claude Nyamugabo, nouveau locataire du ministère de l’Environnement de la RDC

L’ancien gouverneur de la Province du Sud Kivu a été nommé ministre de l’Environnement au sein du premier gouvernement de l’alternance de Félix Tshisekedi. Claude Nyamugabo, remplace le très controversé Amy Ambatobe Nyogolo à la tête de ce ministère. Il  devient donc le énième ministre à présider à la destinée de ce ministère depuis sa création en 1974.

Claude Nyamugabo, nouveau ministre de l’Environnement de la la RDC.

Claude Nyamugabo et Jeanne Ilunga Zaina, respectivement ministre et vice-ministre de l’environnement, auront la lourde tâche de matérialiser la vision du Chef de l’Etat qui, visiblement, accorde une importance capitale au secteur de l’environnement victime d’une mauvaise gouvernance instaurée par les différents ministres qui se sont illustrés par des multiples violations du moratoire sur les forêts congolaises, et l’affectation illégales des concessions forestières.

Au regard des bavures commises par les prédécesseurs, l’équipe de Nyamugabo sera l’une de celles qui seront sous l’œil du cyclone.  La société civile environnementale attend de cette nouvelle équipe un nouvel élan susceptible de placer la RDC sur l’orbite et faire de ce plus grand pays environnemental, un modèle de gouvernance et du développement durable au cœur de l’Afrique.

«  Nous pensons que son expérience dans la gestion de la province du Sud-Kivu, et spécialement du secteur de l’environnement n’a pas été convaincante. Cependant, nous l’encourageons à tout mettre en œuvre en se basant sur son expérience de diplomate afin de convaincre le monde sur les enjeux environnementaux et de la conservation des écosystèmes de la RDC et de sa riche biodiversité », a indiqué Josué Aruna, membre de la société civile du Sud-Kivu. « Nous lui recommandons de plus se démarquer sur l’abolition des contrats d’exploitation des minerais et des hydrocarbures dans les aires protégées ».

Lire aussi  COP 23 : Emmanuel  Macron, « les pays riches ont une double responsabilité »

Pour les imperturbables acteurs et activistes de l’environnement, rien ne sera comme avant. « Nous allons le tenir à l’œil et le suivre pas à pas, aux actes », averti Joseph Bobia, activiste de l’environnement. « Le nouveau ministre de l’environnent et la vice-ministre, tous deux issus de deux obédiences politiques différentes doivent beaucoup écouter les parties prenantes qui sont l’administration du ministère de l’Environnement à Kinshasa et dans les provinces, le secteur privé forestier, la société civile environnementale, les peuples autochtones, les communautés locales  et les partenaires ».

Alfred NTUMBA

Be Sociable, Share!

3 réflexions sur « Environnement : Claude Nyamugabo, nouveau locataire du ministère de l’Environnement de la RDC »

  1. Honorable ,Me Claude Nyamugabo nouveau répondant du secteur de l’environnement en RDC. Nous espérons qu’en sa qualité de Diplomate et d’Avocat, il va non seulement bien gérer ce secteur, mais surtout mener un plaidoyer afin que la RDC tire les dividendes de son rôle dans la protection de écosystème mondiale et la lutte contre le changement climatique. Parler de l’environnement sans la RDC après le Brésil??? Mais le pays doit gagner beaucoup, qui dit pays voit sa population.
    Aussi, une mobilisation sociale de nos populations pour préserver un environnement sain et sur aux générations futures est important(cfr ODD 6,11,13,14,1517).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *