Biodiversité : A Nairobi, les experts de la CDB réfléchissent sur le cadre pour après 2020

La première réunion du groupe de travail sur le cadre pour l’après 2020 a débuté mardi avec les attentes d’un travail intensif de quatre jours sur le champ d’application et les éléments clés de la structure du cadre mondial pour la biodiversité après 2020 (GBF).

Des activistes de la société civile protestent devant la salle de conférence contre la léthargie des décideurs pour la protection de la biodiversité.

Hamdallah Zedan, ministère de l’Environnement de l’Égypte, s’exprimant au nom de la présidente de la Conférence des Parties à la CDB, Yasmine Fouad, a déclaré : « Même si notre tâche est difficile, nous sommes en mesure de relever le défi et de nous engager sur la bonne voie pour réaliser la vision de 2050 : ‘Vivre en harmonie avec la nature’ ».

Il a par ailleurs souligné que le développement et la mise en œuvre du Forum mondial sur la biodiversité devraient s’appuyer sur les enseignements tirés de la mise en œuvre des objectifs d’Aichi relatifs à la biodiversité et s’appuyer sur des connaissances scientifiques.

La secrétaire exécutive de la CDB, Cristiana Paca Palmer a quant à elle encouragé les déléguées à faire preuve d’audace de courage et de travailler ensemble pour relever le défi. « Parfois, une génération doit être formidable. Vous pouvez être cette grande génération. Laissez votre grandeur s’épanouir », a-t-elle déclaré.

Il est essentiel de mettre en place des bases de référence pour mesurer les indicateurs et se tourner vers une agriculture respectueuse de la biodiversité et des villes riches en biodiversité. Tout au long de la journée, les délégués ont entendu des comptes rendus de consultations et d’autres contributions au processus post-2020, et ont discuté des éléments potentiels relatifs à la structure et à la portée du processus post-mandataire.

Lire aussi  Santé : Ebola a déjà fait  55 morts à l’Est de la RDC

Au cours du déjeuner, les délégués ont assisté à une séance d’information visant à promouvoir une approche commune et une compréhension commune des questions débattues lors de la première réunion du groupe de travail.

Ce nouveau format, qui remplace les événements parallèles conventionnels, est en cours de test à la réunion en cours et sera examiné lors des réunions à venir. La séance d’information de mardi a été consacrée à la planification stratégique.

Nick Salafsky, Foundations of Success, a présenté les principes de développement d’un cadre de planification stratégique commun, soulignant la nécessité de convenir d’une approche agile et conviviale pour le développement du GBF, ainsi que de la mise au point de critères spécifiques, mesurables, réalisables, axés sur les résultats et temporels.

Alfred NTUMBA

Be Sociable, Share!

Une réflexion sur « Biodiversité : A Nairobi, les experts de la CDB réfléchissent sur le cadre pour après 2020 »

  1. Le Centre d’Education pour le Développement Environnemental au Sud Kivu (CEDE) encourage tout projet respectueux de la Biodiversité.
    C’est notre message au Forum.Nous aurions souhaité être avec vous.
    Ir.Onésiohore Bitomwa Lukangyu
    Animateur Principal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *