Environnement : Des diplômes de mérite décernés à certains congolais pour leurs bonnes actions

Ils étaient une dizaines d’hommes et des femmes à être honorés par la remise d’un « diplôme d’honneur » pour leurs engagements dans la préservation de l’environnement, la lutte contre les changements climatiques, et la promotion de l’agriculture.  Au cours d’une cérémonie organisée à Kinshasa, ce 30 juin, par la Fondation Eucalyptus.

« Ces sont des gens qui travaillent depuis plusieurs années. On s’est référé à ce qu’ils font. On les a découverts comme ça, et on a aucune relation avec eux », a indiqué Henri Davin Samuel Mabila, président du Conseil d’Administration de la Fondation Eucalyptus.

Parmi les heureux lauréats figurent le professeur Albert Kabasele Yenga Yenga,  primé pour ses recherches pertinentes dans la télédétection. « C’est un honneur pour moi d’avoir été primé dans mon propre pays. C’est pour la première fois que mon travail soit reconnu dans mon pays. Je remercie la Fondation Eucalyptus pour cette marque de reconnaissance. Après mon mariage, mon doctorat, ce prix est la troisième chose qui marque ma vie », a-t-il indiqué.

Outre ce scientifique connu pour son implication dans les négociations climat pour le compte de la République démocratique du Congo, d’autres structures comme le Service National, le CDI Bwamanda, Les Amis du Jardin et de la Nature, et autres, se sont vues également décerner ce diplôme d’honneur en guise de reconnaissance de leur travail de terrain.

« Souvent on me surprend, parce que je travaille dans l’ombre, et je ne croyais pas que les gens me connaissaient. Moi, je dis toujours que nous peuplerons ton sol, pas les maternités. Par mes recherches dans l’agriculture, et mes formations, je compte faire de beaucoup des congolais de vrais agriculteurs indépendants pour créer la classe moyenne », a indiqué Gerry Manitu Matoto, récipiendaire et coordonnateur de l’Association Agricole de développement.

Lire aussi  Assainissement : Godé Mpoyi, « il faut environ 140 millions de dollars chaque année pour assainir la ville de Kinshasa »

Le président du Conseil d’Administration de la Fondation Eucalyptus a annoncé par ailleurs que son organisation va planter gratuitement d’ici peu, 1.075.830 arbres fruitiers dont les safoutiers, les citronniers, les papayers, les avocatiers et deux sortes des mangeurs, dans trois commune de la viles de Kinshasa, Kimbanseke, Maluku et Nsele.

« Les objectifs poursuivis sont : lutter contre les changements climatiques et lutter contre l’insécurité alimentaire », a précisé Henri Davin Samuel Mabila.

Le cadre a offert l’occasion à la Fondation Eucalyptus de présenter l’affiche de sa nouvelle campagne dénommée « 1 hectare, 1 kinois ». Une campagne qui selon les organisateur,  vise à impliquer les kinois dans l’agriculture durable, et ainsi lutter efficacement contre la faim dans la ville province de Kinshasa.

Notons par ailleurs que la Fondation Eucalyptus a déjà planté depuis son existence, plus de 250.000 arbres de diverses espèces sur les sites universitaires dans les provinces de Kinshasa et du Kongo Centrale, avec le concours du Fonds Forestier national (FFN).

Alfred  NTUMBA

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *