Climat : Rose Mwebaza, nouvelle directrice du Centre et Réseau de technologie climatique

Rose Mwebaza de nationalité ougandaise a été nommée nouvelle directrice du Centre et réseau de technologie climatique (CTCN), l’organe de mise en œuvre du mécanisme technologique de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Elle possède 20 ans d’expérience dans le domaine du changement climatique, de l’environnement et du développement durable.

Le CTCN est l’une des institutions clés qui aident les pays à concrétiser leurs engagements au titre de l’Accord de Paris en proposant des solutions technologiques et un renforcement des capacités dans un large éventail de secteurs, notamment l’agriculture, les systèmes d’alerte précoce, l’énergie, la planification urbaine, l’industrie et la gestion des déchets. Le CTCN s’appuie sur l’expertise d’un réseau mondial de plus de 500 institutions de la société civile, de la finance, du secteur privé et de la recherche pour proposer des solutions sur mesure à la demande des pays en développement. 93 pays participent actuellement à ce mécanisme innovant.

Madame Mwebaza (en photo) a précédemment occupé le poste de directeur des ressources naturelles à la Banque africaine de développement. Auparavant, elle a occupé plusieurs postes de direction au sein du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), notamment en tant que gestionnaire de programme pour le bureau régional du PNUD pour l’Afrique (couvrant 47 pays) et conseillère politique de l’initiative stratégique mondiale du PNUD visant à lutter contre les changements climatiques chez les pays les moins avancés.

 

Elle a également été désignée conseillère auprès de la Présidente de l’Union africaine, où elle a fourni des conseils sur les questions de développement liées au programme de développement de l’Union africaine et à l’appui au développement du PNUD en faveur de l’Afrique.

Lire aussi  RDC : 300 kgs d'écailles des pangolins saisis en Malaisie

Pendant dix ans, Mme Mwebaza a été chargée de cours à l’Université Makerere de Kampala, en Ouganda, où elle a également occupé le poste de chef du département de droit commercial et de doyenne adjointe de la faculté de droit. Elle a été chargée de recherche Carl Duisberg à l’Union mondiale pour la nature (UICN) et membre fondatrice du Network for African Women Environmentalists.

 

Rose Mwebaza est titulaire d’un doctorat en environnement et gouvernance des ressources naturelles de la Macquarie University, Sydney, Australie; une maîtrise en droit comparé international de l’Université de Floride, États-Unis; et un baccalauréat en droit (LL.B, Hons.) de l’Université Makerere, à Kampala, en Ouganda.

Elle remplace M. Jukka Uosukainen de la Finlande, qui a occupé le poste de directeur du CRTC de 2014 à 2019, et s’adressera pour la première fois au conseil consultatif du CRTC lors de sa 14ème réunion, le 11 septembre à Paris.

 

Notons par ailleurs que le Centre et le réseau de technologie climatique (CTCN) encouragent le développement accéléré et le transfert de solutions technologiques pour un développement économe en énergie, sobre en carbone et résilient au climat. Il est hébergé et géré par l’ONU Environnement et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel et soutenu par 11 institutions partenaires et plus de 500 membres du réseau à travers le monde.

 

Le CTCN travaille également en étroite collaboration avec le Comité exécutif de la technologie, l’organe directeur du Mécanisme de la technologie, pour renforcer la collaboration dans la fourniture d’un appui technologique climatique.

Lire aussi  Climat : PANA-AFE installe des pluviomètres dans 100 villages

La Rédaction

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *