Santé : La maladie à virus Ebola, l’administration Trump débarque sur  Kinshasa

Le secrétaire du département de la Santé et des services humains des Etats-Unis d’Amérique se rendra en République démocratique du Congo (RDC). Alex Azar ( en photo) entend discuter ce jeudi 12 septembre avec le président de la République, accompagné du nouveau ministre de la santé  sur l’évolution de l’actuelle épidémie d’Ebola afin d’entrevoir des dispositions censées renforcer l’éradication de cette dixième flambée d’épidémie sur la partie Est du pays.

« Durant un séjour de trois jours dans le pays, soit du 12 au 14 septembre, L’officiel américain apprendra du nouveau ministre de la Santé, Eteni Longondo et le Dr Jean-Jacques Muyembe sur la pierre que peut apporter les Etats-Unis pour appuyer les efforts locaux et internationaux visant à arrêter l’épidémie du virus Ebola », peut-on lire dans le communiqué.

Cette visite intervient après les récentes publications sur la personne du docteur Muyembe, devenu célèbre pour l’invention de son vaccin mAb-114 qui lui a valu le prix Hideyo Noguchi au japon. Ce vaccin fabriqué pour limiter la contamination d’Ebola a été approuvé par le comité indépendant des chercheurs et validées par l’OMS.

Actuellement deux molécules sur quatre sont utilisées comme traitement curatif dans les soins administrés aux malades d’Ebola. Après ces exploits, l’administration Trump se dit très préoccupée par la maladie à virus Ebola qui sévit à l’est de la RDC.

Selon l’ambassade des Etats-Unis, cette visite est la toute première du genre effectuée par un secrétaire du département de la Santé et des services humains en RDC. «L’arrivée d’Alex Azar à Kinshasa ce jeudi est révélatrice de l’intérêt que portent les Etats-Unis à la situation sanitaire de ce pays. Elle démontre une fois encore l’engagement de l’administration Trump à travailler ensemble pour bâtir un Congo en meilleure santé. Les Etats-Unis se tiennent aux côtés du peuple congolais et continueront de soutenir les efforts de son gouvernement visant à améliorer leurs conditions de vie », a déclaré Mike Hammer, ambassadeur des Etats unis à Kinshasa.

Lire aussi  COP 23 : Emmanuel  Macron, « les pays riches ont une double responsabilité »

Notons que cette visite programmée d’Alex Azar à Kinshasa est la première pour l’administration Trump mais pour les Etats-Unis, elle fait suite à celle effectuée au mois d’août, par l’administrateur de l’Agence américaine pour le développement international, Mark A. Green. Ce dernier, lors de son passage en RDC, avait assuré le soutien de l’Usaid dans la riposte contre la maladie d’Ebola, alors qualifiée par l’Organisation mondiale de la santé d’urgence de portée internationale.

Albert MUANDA

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *