Salubrité : Gentiny Ngobila sollicite l’implication des medias pour la réussite de Kinshasa Bopeto

Le gouverneur de la ville de Kinshasa a sollicité l’implication des médias pour la réussite de son programme quinquennal Kinshasa Bopeto. C’était au cours d’un entretien avec les patrons et autres professionnels des médias basés à Kinshasa, ce lundi 23 septembre. Il a surtout invité les médias à sensibiliser les kinois en rapport avec la journée du 28 septembre, dédiée au lancement officiel de ce programme.

« Le lancement de cette opération se fera au même moment dans toutes les communes de la ville de Kinshasa. Cette campagne sera lancée officiellement par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, dans la commune de Bandalungwa », a-t-il indiqué. « Sensibilisons ensemble nos frères et sœurs qui se sont découragé à sortir ce samedi pour ce travail. C’est le défi que nous avons tous dans le cadre de cette opération ».

Gentiny Ngobula s’est indigné du comportement qu’affiche plusieurs kinois si pas tous vis-à-vis de l’environnement.  « Le congolais quand il est à Kinshasa il jette tout partout. Mais le même congolais, quand il travers à Brazzaville, il ne jette rien par terre. Nous avons pris la résolution de lancer le concept Kinshasa Bopeto, qui veut que le dernier samedi de chaque mois, les kinoises et kinois prennent à bras le corps le travaux d’intérêt public. Kinshasa Bopeto est une philosophie et aussi un état d’esprit », a-t-il déclaré.

Notre ville a été conçue pour accueillir une population ne dépassant pas 1 million d’habitants. En 1960, la ville avait 360 millions, en 1980, la ville a abrité environ 2 millions d’habitants et aujourd’hui la ville compte près de 15 millions d’habitants. A indiqué le gouverneur.

Lire aussi  Energie : Les organisations de la société civile dénoncent la gestion opaque du projet Inga 3

Pour cette journée spéciale marquant le début du programme du gouverneur de la ville de Kinshasa, des moyens nécessaires seront mis à contribution pour le ramassage et l’évacuation des immondices qui seront colletées à travers la ville.

« Nous allons utiliser les engins de privé, nous ferons appel au génie militaire, à la RASKIN (Régie d’Assainissement de Kinshasa) pour la réussite de cette action », a-t-il précisé.

Une fois collectés, ces déchets pourront être enfouis en attendant le démarrage des industries de recyclages prévus dans le cadre de ce programme.

« Nous avons signé des contrats avec plusieurs entreprises qui vont recycler les déchets pour produire de l’énergie, du compostage et autre. A ce stade nous allons d’abord collecter les déchets et les évacuer vers le centre d’enfouissement », a-t-il précisé.

Le président de l’UNPC (Union Nationale de Presse du Congo) , Kasonga Tshilunde, a réitéré l’engagement de la corporation à accompagner la vision du gouverneur de la ville de Kinshasa. « Nous sommes là pour vous écouter. Et à chaque fois que vous aurez besoin de nous seront disponible », a-t-déclaré.

Alfred NTUMBA

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *