Assainissement : les villes de la RDC produisent 1 milliard de tonnes de déchets par an

Le ministre de l’Urbanisme et Habitat, Puis Muabilu Mbayo a au cours d’un message à la nation à l’occasion de la journée mondiale de l’habitat, révélé que les villes de la République démocratique du Congo produisent environ 1 milliard de tonnes de déchets chaque année et peinent à répondre aux exigences de base en matière de gestion des déchets ménagers. Une situation qui a un impact très négatif sur le climat, l’environnement et la santé de la population.  

Les membres de l’Ogec en plein assainissement de la place Victoire à Kinshasa (Photo, Glody Nfulu/Environews)

« Les municipalités du pays consacrent en moyenne 5% de leur budget à la gestion des déchets solides, et -3% à l’assainissement.  Il va de soi que cela ne suffit pas pour financer le système de gestion de base des déchets et de l’assainissement, alors que les utilisateurs sont souvent incapables ou peu disposés à payer les services de gestion des déchets solides », a –t-il précisé.

Selon une étude de 2018 sur la situation économique et sociale dans le monde, les technologies de pointe offrent d’immenses possibilités dans la façon dont les gens travaillent et vivent. Puis Muabilu a saisi cette occasion pour inviter les décideurs à tourner le regard vers les nouvelles technologies pour résoudre rapidement le problème de la gestion des immondices qui restent un véritable casse-tête pour les grandes agglomérations.

« Les technologies d’avant-garde telles que l’automatisation, la robotisation, les véhicules électriques et les technologies des énergies renouvelables, les biotechnologies, et l’intelligence artificielle peuvent transformer les sphères sociales, économiques et environnementales car elles offres les potentielles solutions meilleures, moins chères, trop rapides et faciles à utiliser pour les problèmes quotidiens y compris la gestion des déchets », a-t-il indiqué.

Lire aussi  France : Joseph Bobia, « la démission de Nicolas Hulot est un aveu d’échec »

Bien que considérée souvent comme problème, la gestion durable de déchets présente également des opportunités. « En innovant dans la gestion de déchets, en réduisant, réutilisant et recyclant ces déchets, les villes peuvent non seulement relever le défi de l’amélioration de nos habitats, mais aussi créer  des emplois, promouvoir la croissance économique, améliorer la santé et les écosystèmes, ce qui contribue à rendre les villes, plus écologique et plus saine », a renchéri le ministre.

Par ailleurs, l’atteinte de ce noble objectif requiert de la RDC, la mobilisation de toutes les énergies de ses partenaires en vue de contribuer de manière significative, à l’action visant à repenser positivement les déchets. A conclu le ministre.

Nelphie  MIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *