Copenhague : Les maires annoncent leur soutien au nouveau pacte vert (Global Green New Deal)

Les maires de 94 villes leaders du climat reconnaissent l’urgence climatique mondiale.  Rejoints par de jeunes activistes du climat, des représentants du monde du travail, des entreprises et de la société civile les maires du C40, dirigés par le maire Garcetti et le maire Hidalgo, annoncent leur soutien à un nouveau pacte mondial vert visant à « favoriser un transfert urgent, fondamental et irréversible des ressources mondiales loin des combustibles fossiles pour passer à l’action pour remédier à l’urgence climatique ».

Résultat de recherche d'images pour "c40 summit 2019"

Un rassemblement sans précédent de 80 maires et de centaines de leaders du climat de tous les secteurs engagés dans la réduction des émissions des principaux responsables de la crise climatique – transports, bâtiments, industrie et déchets – afin de maintenir le chauffage global en deçà de l’objectif de 1,5 °C conformément à l’Accord de Paris.

Dans le cadre du nouveau pacte vert, les villes réunies à Copenhague ont réaffirmé leur engagement à protéger l’environnement, à renforcer l’économie et à bâtir un avenir plus équitable en réduisant les émissions des secteurs les plus responsables de la crise climatique.

Cela renvoi à placer l’action climatique inclusive au centre de toutes les décisions urbaines afin d’assurer une transition juste pour ceux qui travaillent dans les industries à haute teneur en carbone et de corriger les injustices environnementales persistantes pour ceux qui sont touchés de manière disproportionnée par la crise climatique – les personnes vivant dans les pays du Sud en général, et les communautés les plus pauvres du monde.

Eviter les pires impacts de la crise climatique signifient réduire de moitié les émissions mondiales d’ici 2030. Concrètement, cela signifie améliorer la mobilité tout en remplaçant les véhicules à combustibles fossiles polluants par des alternatives propres ; établir les codes du bâtiment les plus stricts possibles et réduire les déchets.

Lire aussi  Côte d'Ivoire : 40 millions d'euros de l’Allemagne pour la construction de la première centrale solaire

Les maires Garcetti, Hidalgo et Jensen ont lancé un défi clair aux dirigeants nationaux, aux PDG et aux investisseurs, qui n’ont pas encore atteint le niveau d’ambition détaillé dans le New Green Global Deal.

«En tant que maires, notre priorité absolue est de protéger la sécurité de nos citoyens», a déclaré la maire de Paris et présidente de la C40, Anne Hidalgo.

Cela fera bientôt quatre ans que l’Accord de Paris a été signé dans notre ville. Les dirigeants mondiaux se sont réunis à New York le mois dernier et n’ont encore une fois pas réussi à se mettre d’accord sur le niveau d’action nécessaire pour mettre fin à la crise climatique.« Leur incompétence menace directement tous les peuples du monde alors que le temps ne cesse de courir contre nous. Il n’y a pas d’autre solution que le Global Green New Deal comme instrument essentiel pour remporter cette course contre la montre. Tous les décideurs doivent prendre leurs responsabilités pour en faire une réalité », a-t-elle indiqué.

De son coté, le maire de Los Angeles, Eric Garcetti qui prend le flambeau de la présidence de C40 pense que le monde entre dans dans une décennie décisive pour la préservation de la planète et la justice environnementale pour chaque communauté. « Je suis fier de diriger C40 cities en ce moment critique. Ensemble, nous continuerons à promouvoir une vie meilleure et plus équitable pour tous ceux qui y vivent », a-t-il précisé.

Alfred NTUMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *