Urbanisation : Tosi Mpanu Mpanu souhaite que la ville de Kinshasa soit étendue vers Maluku

« On ne peut pas continuer à s’agglutiner dans 23 petites Communes et laisser l’immense Commune de Maluku non exploitée. Lorsqu’on sort de l’aéroport de Kinshasa, il faut qu’on puisse avoir le réflex de tourner à gauche pour aller vers une zone où y a un potentiel énorme, au lieu de simplement vouloir aller à droite où Kinshasa est saturée ». C’est en ce terme que Tosi Mpanu Mpanu, l’invité du Weekend d’ENVIRONEWS TV s’est exprimé sur la question relative au défi de l’urbanisation de la capitale congolaise.

A gauche, Tosi Mpanu Mpanu, négociateur sénior à la CCNUCC lors du tournage de l’émission Invité du Weekend, à Kinshasa.

Kinshasa est une ville qui a d’énormes besoins et de moyens très limités. Tosi souhaite que le gouverneur de la ville fasse une bonne allocation de ces ressources limitées, et sceller de bons partenariats avec des acteurs multilatéraux, et surtout le secteur privé en vue de développer durablement cette ville qui jusque là se concentre sur environ 22% de la superficie globale de la province de Kinshasa.

Pour y arriver, l’expert propose que l’autorité urbaine s’engage dans le B.O.T (Build Operate Transfer), c’est à dire engager un partenariat public privé, telle sorte que les privés construisent des cités, gèrent pendant un temps limité, récupère son investissement en suite ils transfèrent.

« C’est un modèle de Partenariat Public-Privé, la ville de Kinshasa doit faire ça parce que le rôle du tout Etat est révolu. Le gouverneur ne pourra pas tous faire avec ses conseillers, avec ses Ministres provinciaux, donc Il a besoin de prendre comme allié le secteur privé qui lui a beaucoup d’argent et la créativité, donc il faut simplement voir comment créer des mécanismes incitatifs pour amener le secteur privé dans la danse », a-t-il suggéré, tout en insistant sur la nécessité de mettre en place un plan directeur de la ville de Kinshasa.

Lire aussi  Climat : Kinshasa va présenter sa candidature pour l’organisation de la COP27 en 2021

Tosi Mpanu Mpanu suggère par ailleurs qu’une taxe carbone soit institué en faveur de la ville, afin de lui doter de moyens de sa politique.

L’intégralité de l’entretien à suivre ce samedi sur ENVIRONEWS TV, (TNT Canal 103, BlueSat Canal 30 et MediaSat Canal 77)

Alfred NTUMBA

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *