Salubrité : Kinshasa Bopeto, bientôt un numéro vert pour l’évacuation des déchets

Ce sera la première innovation parmi tant d’autres dans le système intégré de gestion des déchets produits à Kinshasa. Il s’agit de la mise en place d’un Call center et d’un numéro vert devant faciliter la communication entre les communes, les quartiers, les rues et la Coordination de Kinshasa Bopeto. Cette information a été rendue publique par le directeur général de la RASKIN (Régie d’Assainissement de Kinshasa), Tim Muding, dans une interview accordée à Environews TV, ce jeudi 24 octobre.

Tim Muding, directeur général de la RASKIN (Régie d’Assainissement de Kinshasa).

« C’est un Call center qui va fonctionner 24h/24. Nous allons commencer à recevoir les appels des communes, des quartiers et de la population. Aujourd’hui les kinois ont compris que la saleté n’est pas bonne, et qu’il faut lutter contre ça. Nous sommes là pour les accompagner », a-t-il indiqué.

Réagissant à notre publication du mercredi 23 octobre 2019, dans laquelle notre rédaction avait fait mention de la déception des kinois quant à l’évacuation des déchets, le DG de la RASKIN a tenu à préciser que depuis le lancement de l’opération Kinshasa Bopeto, tout est mis en marche pour évacuer progressivement tous les déchets entassés ou stockés dans les rues et quartiers de la ville.

« Nous sommes entrain d’évacuer progressivement les déchets. Nous avons commencé par le district de Lukunga et Funa, nous venons de clôturer aujourd’hui. Nous allons attaquer Mont Amba et Tshangu, nous estimons que d’ici dimanche nous allons tout évacuer », a-t-il affirmé.

Avec un quartier général installé au stade des martyres, la RASKIN travaille jour et nuit pour évacuer tous les déchets stockés dans les rues, et autres places publiques. Une fois ces déchets collectés, ils sont tout de suite acheminés vers les décharges finales installées à l’UPN et au Centre d’enfouissement technique (CET) à Mpasa, dans la parte Est de Kinshasa.

Lire aussi  Santé : fin de l’épidémie de fièvre jaune en RDC

Quant à la question du manque de planification de l’Opération Kinshasa Bopeto, Monsieur Muding invite les kinois au calme et à s’approprier cette opération, en adoptant un comportement responsable.

« L’opération a été lancée à peine. Les kinois pourront nous juger dans 2 ou 3 mois pour voir si la ville n’est pas propre. Les kinois doivent savoir que cette opération nécessite un travail régulier, et c’est ce que nous faisons. Depuis le matin, je suis sur le chantier et nous sommes entrain d’évacuer les déchets », a-t-il déclaré.

La première journée Kinshasa Bopeto a été lancée le samedi 19 octobre par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Cette journée a connu un engouement sans précédent de la population kinoise à entreprendre une activité d’intérêt commun, notamment l’assainissement de son milieu de vie.

Alfred NTUMBA

Une réflexion sur « Salubrité : Kinshasa Bopeto, bientôt un numéro vert pour l’évacuation des déchets »

  1. En tant que futur gestionnaire de l’environnement je pense que ces genres d’initiatives sont à encourager et nous servent d’inspiration nous que somme du domaine et devraient toucher les consciences des congolais sur tout le territoire national
    Kamukalange Ngumbu Glody
    environnement UCB/Bukavu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *