Accra : Joseph Tsongo plaide pour la reconnaissance des efforts de jeunes en matière de restauration

Participant à la 4 ème réunion annuelle de l’initiative AFR 100 qui  se déroule à Accra depuis le 27 octobre dernier, Joseph Tsongo jeune ambassadeur de l’AFR100 venu de la République démocratique du Congo plaide en faveur de la reconnaissance des efforts fournis par tous les jeunes du continent qui s’adonnent du mieux qu’ils peuvent aux activités de restauration.

« Ici à Accra, je porte le message de tous les jeunes africains qui essaient de faire quelque chose au niveau local, mais dont les efforts ne sont pas reconnus. Je ne suis pas extra de m’être retrouvé ici, je reconnais qu’il y a sur le continent des jeunes qui font aussi des choses peut-être plus importantes que moi pour l’intérêt de notre planète », a déclaré Joseph Tsongo, ambassadeur  de l’AFR 100.  « J’aimerai  bien que la communauté internationale et les organisations qui accompagnent et appuient  les activités dans le domaine de restauration et changement climatique volent au secours de ces jeunes »

Président de l’ONG Amani Institut, ce jeune Congolais vivant dans l’Est de la RDC,  a depuis 2017 mis en place une initiative consistant à initier les jeunes enfants à planter des arbres au tour du parc Virunga. Une action destinée à réduire ou combattre la pression que subit ce vieux parc d’Afrique de la part des communautés vivant aux alentours.

«  Le projet s’appelle un arbre, un enfant, mais  il comporte un sous-programme dénommé adopte un arbre et non une arme », a expliqué ce jeune Ambassadeur.

Pour ce jeune soucieux de contribuer à la lutte contre le changement climatique, à la restauration des paysages, il est important de conscientiser et inculquer aux enfants dès leur bas âge, la culture du reboisement ou de restauration des paysages.

Lire aussi  Climat : 2015-2019 devrait être la période la plus chaude jamais observée

Avec plus de 300 arbres déjà plantés, Joseph Tsongo explique  que cette action aide les enfants  à développer un sentiment  affectif, éco-citoyen et responsable en faveur de la nature. En plus, cette initiative vise en outre à encadrer et occuper ces jeunes, afin qu’ils ne soient pas tentés de rejoindre les groupes armées qui opèrent dans cette partie du pays.

Au total, cinq jeunes africains ont été sélectionnés comme ambassadeurs pour prendre part à cette quatrième réunion annuelle de l’initiative AFR100. Ils viennent de la RDC, du Rwanda, de l’Afrique du sud du Mozambique et du Cameroun.

Depuis Accra Thierry-Paul KALONJI

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *