Assainissement : CEPRADYC s’emploie à équilibrer la quantité des déchets kinois  

9000 tonnes de déchets produits quotidiennement dont 1800 tonnes  de plastique à Kinshasa  c’est le visage sombre que présente la ville de Kinshasa. Ces dechets sont la source de pollution majeure pour la capitale congolaise. Face à cette situation, des jeunes kinois ingenieux apportent leur contrubution à la problématique de l’elimination des déchets dans le ville. C’est cas de Armel Derere, jeune entrepreneur de l’ONG CEPRADYC qui, par son activité veut apporter sa pierre à l’édifice.

« Nous sommes là pour nous assurer que nous allons développer une technique de masse pour équilibrer la quantité des déchets produits et recyclés. Nous transformons ces déchets en différentes matières telles que les pavés, tuyau ou PVC, assiettes, gobelets et autres », a rapporté Armel Derere.

C’est dans le souci de participer à l’assainissement et au recyclage des déchets que l’on retrouve par-ci par-là dans la ville que ce jeune entrepreneur apporte sa contribution aux effort de la ville, de rendre Kinshasa propre. En recyclant des déchets du type plastique en plusieurs objets utilisé dans la construction et dans les ménages.

« Ces déchets nous proviennent des décharges sauvages communément appelé (Fulu). Il y a des gens qui collectent à ce niveau et viennent nous les revendre », a-t-il ajouté.

L’unité de transformation du CEPRADYC a la capacité de recyclage estimée à 10 tonnes des déchets par jour, soit 2% de la quantité globale des déchets plastiques produits au quotidien à Kinshasa. Armel et son entreprise attendent le soutien des autorités urbaines afin d’atteindre une quantité assez consistante quotidiennement.

Lire aussi  Climat : Les îles du pacifique sont les premières en ligne de mire du réchauffement climatique

A ce jour l’entreprise est confrontée à plusieurs difficultés notamment celles liées à l’espace, à la manutention et à l‘énergie électrique. CEPRADYC laisse sa porte ouverte pour un partenariat gagnant-gagnant pour toutes les structures publiques ou privées voulant les épauler dans cette thématique.

Située à Limete 13ièmerue, l’ONG CEPRADYC  a été créée en 2015 avec pour mission de faire de la problématique de la gestion des déchets plastiques en RDC son cheval de batail.

Fanny MENGA

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *