Environnement : Claude Nyamugabo visite le FFN et l’ACE

C’est sa méthodologie du travail qui lui exige de laisser son bureau pour une visite de terrain. Le ministre de l’Environnement et Développement durable, Claude Nyamugabo, a effectué une descente sur terrain ce mercredi 30 octobre à Kinshasa. Son itinérance a débuté par l’ACE (Agence congolaise de l’Environnement).

Dans ce bâtiment récemment réhabilité situé dans les encablures du siège de la Cour constitutionnelle, le ministre a voulu s’enquérir des conditions de travail de ses administrés. Il a saisi cette occasion pour immerger ce service qu’il considère désormais comme le bras séculier de la République démocratique du Congo.

« Cette Agence est très importante pour la vie nationale parce que plus jamais un projet ou un programme ne sera exécuté en République démocratique du Congo sans la validation des études d’impacts environnementaux.  Cela afin que tous les projets exécutés dans notre  pays respectent l’environnement », a déclaré le ministre. « Le Congo a besoin des citoyens en bonne santé pour contribuer à son développement ».

Claude Nyamugabo Bazibuhe se dit satisfait des conditions de travail dans cet établissement public. Il a par ailleurs invité tous les opérateurs économiques à faire connaissance d’avec l’ACE. « Je voudrai appeler la direction de l’Agence congolaise de l’Environnement  à faire connaitre les missions de cette institution à travers toutes les provinces », a-t-il insisté

Pour Jean-Claude EMENE, chargé des missions à l’ACE, si l’Etat a créé cet instrument qui est en effet, le bras opérationnel de la politique environnementale, il faut qu’elle soit effective et que tout le monde  puisse se conformer aux normes qu’elle a établi.

Lire aussi  Environnement : Bienvenue Monsieur Nyamugabo, les cameras sont fixées sur vous

« Comme nous avons l’appui de Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Environnement, notre Agence ira de l’avant », a-t-il indiqué, tout en souhaitant que le renforcement des capacités des agents et cadres de cette institution soit maintenu et permanant.

Après sa visite à l’ACE, le ministre s’est rendu également dans les installations du Fonds Forestier National (FFN). La visite et échanges avec les autorités de cet établissement ont permis au ministre d’avoir une idée éclairée de défis à relever pour ce fonds, qui ne semble pas faire réellement sont travail à cause de multiples difficultés.

« Nous sommes venus au Fonds Forestier National également pour échanger avec les membres de ce service stratégique. Vous savez que ce Fonds est le service en charge du projet du Président Tshisekedi sur la  plantation d’1 milliard d’arbres pendant son quinquennat.  Cela signifie que chaque année jusqu’à 2023, nous devrions planter au moins 2 millions d’arbres sur toute l’étendue de la république », a informé le ministre.

Claude Nyamugabo promet de poursuivre très bientôt son itinérance dans les provinces de la RDC, afin de palper du doigt les réalités du secteur de l’environnement et y apporter des solutions idoines.

Albert MUANDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *