Forêt : évaluation des progrès accomplis dans l’atteinte des jalons 2018-2020

Au regard de la lettre d’intention qui régente le partenariat RDC-CAFI, il se tient actuellement à Kinshasa, la 3ièmeréunion de la revue annuelle sur l’évaluation des avancées atteinte en rapport avec les jalons définis pour la période 2018-2020 et l’échange sur les mesures idoines à prendre pour le plan d’action 2020.

Cette réunion annuelle qui regroupe notamment les représentants des agences d’exécution, les points focaux des administrations sectorielles, les représentants de la société civile et les membres du comité technique veut non seulement examiner les avancées et les contraintes quant à l’atteinte de ces jalons mais aussi développer un deuxième partenariat (2021-2025) sur base des recommandations qui sortiront de cette rencontre.

« Nous sommes là pour nous assurer que le fonds versé, a servi pour l’atteinte des jalons et aussi démontrer qu’il y a un plan d’action qui sera déployé tout en tenant compte, des leçons apprises aux anciens », a expliqué Victor Kabengele, coordonnateur adjoint au secrétariat exécutif du FONAREDD (Fonds National REDD).

Cette rencontre revêt un caractère particulier, car elle se tient au lendemain de la vérification indépendante effectuée par un bureau d’étude indépendant.

En effet, la RDC a reçu pour le compte du financement CAFI, une première tranche évaluée à 120 million de dollars américain sur les deux cents millions tels que prévoyait le MOU. Ce montant décaissé visait l’aboutissement des 29 jalons que comporte cette phase. A ce jour 4 ont été atteints, 17 partiellement et 8 non atteints.

A en croire le coordonnateur adjoint du FONAREDD, « les 80 millions restants sont conditionnels. Raison pour laquelle la RDC doit s’assurer quand bien même que ce budget lui revient, mais l’exécution sur terrain et la mise en œuvre selon les dispositions actuelles de la lettre d’intention, ne permettent pas à la RDC d’être réellement le maitre d’ouvrage ».

Organisée par le Fonds National REDD, cette plénière a permis d’identifier des mesures qui compléteront la communication que Monsieur Kabengele fera sur le rapport de la vérification indépendante auprès du comité de pilotage lors d’une prochaine réunion.

Lire aussi  Forêt : En RDC, les ONGs de l’Equateur saisissent officiellement la CAFI sur les cas Maniema Union

Par ailleurs, l’initiative pour la foret d’Afrique Centrale (CAFI) s’attend à une prise en compte des résultats de cette exercice afin d’exceller dans leurs objectifs.

« Les 29 jalons expriment les conclusions qui devraient être prises depuis décembre 2018. Et, considérer ces conclusions serait la meilleure disposition à prendre pour l’aboutissement total de ces jalons », a rapporté Jostein Lindland, membre du CAFI.

Cette organisation internationale est invitée à se pencher sérieusement sur les principes de responsabilité commune mais différenciée et des implications du montage actuel sur les rôles et responsabilités de chacun.

Toutefois, le FONAREDD appelle les agences responsables de la mise en œuvre des programmes et projets de bien peser l’importance de leurs apports, soutiens et lourdeurs quant à la capacité du pays soutenu à tenir les engagements pris. Et les points focaux à remonter les conclusions de ces travaux auprès de leurs haut décideurs, pour une meilleure appropriation.

 

CharlieLUTEZA

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *