Climat : L’ADD conscientise les jeunes kinois sur la question de changement climatique

Conscientiser et former les jeunes de la ville de Kinshasa est l’objectif poursuivi par l’ONG Action pour le Développement Durable (ADD), lors d’un atelier de sensibilisation organisé à Kinshasa, ce lundi 25 novembre. Une activité qui rentre dans le volet « éducation environnementale » de cette organisation.  

Il était question au cours de cette séance de travail de renforcer les capacités des jeunes kinois, et quelques représentants des ONGD œuvrant dans le domaine de l’environnement et de l’agriculture, sur la lutte contre le changement climatique, leurs causes ainsi que leurs effets sur l’environnement immédiat.

« Le changement climatique est un problème planétaire qui touche tout le secteur de la vie. Nous devons conscientiser toute la population kinoise pour lutter efficacement contre ce phénomène. Cela passe surtout par de bonnes pratiques environnementales, afin d’éviter des conséquences comme les inondations avec leurs effets néfastes sur la santé humaine », a indiqué Mireille Litua, coordonnatrice de l’ADD.

Cette sensibilisation a ciblé plus d’une trentaine des jeunes hommes et femmes venus de quatre districts de Kinshasa. Pour le professeur Urbain Mbenga, l’un des intervenant à cet atelier, le cadre choisi a été idéal pour apporter plus d’éclaircissements et des connaissances aux jeunes qui sont sensés s’impliquer dans la lutte contre le réchauffement climatique.

« J’ai remarqué que les participants sont très conscients de la vulnérabilité qui frappe certains secteurs, notamment le secteur agricole. Le changement climatique tire essentiellement aujourd’hui son origine des activités de l’homme. La grande conséquence est que ces actes vont finir par rendre notre planète vulnérable, et invivable », a-t-il précisé.

Lire aussi  Foret : Relance des travaux d’élaboration de la politique forestière nationale en RDC

La matière apprise au cours de ces échanges n’a pas laissé indifférents les participants qui se sont fait une idée claire sur ce phénomène. « En tant que jeune, nous souffrons beaucoup à cause du réchauffement climatique. De la manière dont la politique est menée en RDC, on sent que la jeunesse est bien crucifiée. A notre niveau ce qu’on peut faire c’est limiter ces effets néfastes par des petits gestes collectifs et positifs sur notre environnement », a précisé Christian Kupa, participant.

L’ADD n’entend pas s’arrêter là. Elle envisage plusieurs autres activités de sensibilisations et d’éducation environnementale, l’année prochaine, dans la ville de Kinshasa et sur le reste des provinces de la République démocratique du Congo. Lors de ses prochaines activités, l’ONG abordera également les notions de lutte contre la pollution, et la préservation de l’environnement.

Fanny MENGA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *