Catastrophe : La CVM prévient des inondations mortelles à Boma d’ici la fin de l’année

« Si ce rythme de la montée des eaux continue, il y’aurait un débordement de la rivière Kalamu et de ses affluents en dehors de leur lit ». Comme en 2016, la ville de Boma dans le Congo Centrale risque gros à cause de la montée des eaux du Fleuve Congo prévient les services techniques de la Congolaise des Voies Maritimes (CVM).

Dans son alerte datant du 26 novembre 2019, cette entreprise s’inquiète de la montée anormale des eaux du fleuve remarquée depuis le 05 octobre de cette année. « Cette montée anormale qui est de plus ou moins 7cm/jour a fait que le niveau d’eau à l’échelle d’étiage de Boma soit actuellement de 3,24 m, avec comme conséquence le débordement des eaux du fleuve par rapport à la son lit initial », peut-on lire dans ce communiqué.

Les services techniques de la CVM ont constaté aussi que tout le bassin versant du fleuve Congo situé de part et d’autre de l’Equateur, connaît une pluviométrie abondante et a pour méfaits, l’inondation de certaines villes congolaises.

« Nous référant aux années antérieures, si le niveau d’eau dépasse 3,50 m à l’échelle de Boma, il peut y avoir risque que le Centre commercial de Boma et les riverains de la ville connaissent des inondations comme cela fut le cas en 2016 », préviennent-ils.

Les habitants le long de la rivière Kalamu et ses affluents seront donc priés d’évacuer le plus tôt, et que ceux habitant le centre ville devront prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter le pire, conclut ce communiqué.

Lire aussi  Forêt : Greenpeace Afrique exige la restitution à l'Etat de 24 concessions forestières frappées d'illégalité

Alfred NTUMBA

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *