Santé : La rougeole tue près de 20 enfants par jour en RDC

L’épidémie de la rougeole tue près de vingt enfants chaque jour. C’est ce qu’a révélé le docteur Lutongo Paluku, coordonnateur du comité de lutte national contre la rougeole. Les enfants dont l’âge varie entre 0 et 5 ans sont souvent victimes de cette maladie qui sévit actuellement en République démocratique du Congo.

« Actuellement dans notre pays, nous enregistrons au moins 5.500 décès allant de la première semaine jusqu’aux 46ièmepour cette année. Si nous voyons les statistiques, ça nous donne près de 5. 000 décès sur le 550. 000 cas enregistré estimé à une moyenne de 20 enfants par jour, a-t-il déclaré.

A en croire le coordonnateur, le Ministère de la Santé publique appuyé par l’OMS, l’UNICEF, MSF, a mis en place un Comité national multisectoriel de lutte contre la rougeole, afin de coordonner cette lutte non seulement au niveau du pays, mais également d’organiser les campagnes de vaccination qui soient réactives ou préventives.

« Cette épidémie se manifeste par la toux, le nez qui coule, les yeux enflammés, des maux de gorge de la fièvre et une peau couverte de taches.  Parmi les stratégies mis en place pour lutter contre cette elle, il y a l’organisation des campagnes préventives et réactives, le renforcement de surveillance de maladies, et le renforcement du Programme élargi de vaccination. A-t-il ajouté.

C’est dans cette optique que la deuxième phase de cette vaccination se déroule du 26 au 30 novembre à Kinshasa. Le coordonnateur du comité de lutte national contre la rougeole a saisi cette occasion pour demander aux parents d’amener leurs enfants pour la vaccination de routine qui se fait après chaque neuf mois.

Lire aussi  Salubrité : Bruno Tshibala, votre décret interdisant le sac plastique est nul et sans effet

Signalons par ailleurs que, depuis 2016, 2017, le Ministère de la Santé publique avait constaté que le taux de létalité dû à la rougeole a augmenté. A cet effet, que l’OMS a déclaré cette épidémie comme une urgence internationale.

Nelphie MIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *