Environnement : Les volontaires de Greenpeace Afrique sensibilisent sur l’importance de l’arbre

Ayant réalisé que l’école est l’endroit par excellence où on peut trouver les enfants avertis et ouverts d’esprit, les volontaires de Greenpeace Afrique ont organisé une journée de sensibilisation sur l’importance et le rôle de l’arbre dans l’environnement. Organisé à l’occasion de la journée nationale de l’arbre célébrée chaque 05 décembre, cette activité rentre dans le cadre des efforts de Greenpeace à lutter contre les changements climatiques.

Les élèves de l’EP Mvundu pour la vacation matin et ceux de l’Institut Tuzolasana dansla commune de Kimbanseke ont été de cibles de volontaires de Greenpeace.

« Nous sommes venus informer les élèves sur l’importance de l’arbre source d’xygène. Le concepteur de ce monde avait voulu que les hommes et la nature vivent en interrelation. Nous avons constaté que cette interrelation est en train de se rompre. Nous voulons que ces élèves grandissent avec cette éducation pour que notre environnement soit effectivement protégé »,a déclaré le coordonnateur des volontaires de Greenpeace, Justin Tumbile.

Il était question au cours de cette descente de terrain d’expliquer et d’augmenter l’intérêt des écoliers sur la protection de l’environnement, afin de mieux le comprendre et de commencer à agir en conséquence.

L’initiative répond également au souhait le plus cher de Greenpeace Afrique de voir la RDC respecter son engagement de protéger ses ressources naturelles au niveau national pour son émergence à l’horizon 2030 comme un véritable vivier de la nouvelle citoyenneté.

Au cours de cette activité, les élèves ont té invité à planter des arbres dans les cours de leurs écoles. « Jeplante cet arbre pour protéger la planète », a informé l’élève Kuamango.

Lire aussi  Catastrophe naturelle : Genève abritera la conférence mondiale sur la réduction des risques de catastrophes

Les notions reçues ont permis aux élèves de comprendre les fonctions essentielles de l’arbre. Car, l’arbre est non seulement un élément de décor et d’aménagement, mais il participe à l’atténuation légère de la pollution de l’air. Il possède en outre les capacités à améliorer, dépolluer l’eau, l’air, le sol, à tempérer les chocs climatiques et constitue un puits de carbone.

Pour les responsabiliser davantage, quelques élèves se sont vus attribué leurs noms aux arbres planté. C’est le cas des élèves Mamani, Kuamango, et Ndeke Espoir. Ils ont promis de veiller sur la croissance des arbres plantés en ce jour, qui selon eux, serviront d’abri pendant la récréation.

Selon Eunice Makuangia, tant qu’il est reconnu à ces élèves le pouvoir multiplicateur dont ils disposent et  leur qualité de décideurs de demain, ceci est une véritable responsabilité. « La responsabilité sera de veiller à ce qu’ils ont planté, de l’entretenir, d’arroser et de ne pas piétiner pour ne pas remettre en vain les efforts fournis »,a-t-elle rapporté.

Pour Greenpeace, le message est passé. Il reste aux l’Etablissements scolaires de continuer ce travail. « Nous sommes très contents de votre passage. Merci d’avoir édifié les enfants sur l’importance de l’arbre. Nous allons veiller à ce que ces arbres grandissent dans la cour de notre école »,a conclu le préfet des Etudes de l’Institut TukeTukulema Balambelo, préfet des études à l’institut Tuzolasana.

Planter les arbres dans les écoles avec les écoliers, constitue donc un éco-geste de très grande valeur. Ce geste va contribuer énormément à la résolution du problème de changement climatique et d’émission de gaz à effet de serre. Les volontaires de Greenpeace attendent de ces élèves soit des porte-voix dans leur communes, quartiers, avenues et maisons afin de toucher un plus grand nombre.

Lire aussi  Forêts : La RDC révèle son outil de référence du niveau d'émissions des forêts

Albert MUANDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *