Forêt : FONAREDD, le COPIL adopte le financement du projet PGDF

16 millions de dollars américains c’est le montant que la CAFI (Initiative pour les Forêts d’Afrique Centrale), va bientôt décaisser pour le début du Programme pour la Gestion durable des forêts (PGDF), qui sera exécuté par l’Agence Française de Développent (AFD). Ceci est l’une de grandes décisions prises au cours de la réunion du Comité de pilotage du Fonds National REDD (FONAREDD), organisée à Kinshasa ce jeudi 05 décembre.

« Ce programme a une feuille de route qui a été approuvée par le ministère de l’Environnement. Ce deux ensemble [Programme et Feuille de route], nous permettent maintenant d’avancer dans ce partenariat entre CAFI et la RDC. Nous sommes très contents, car c’est ce travail qui va nous permettre ensemble dans l’avenir de réaliser plusieurs chantiers, en termes de reformes dans le secteur des forêts », s’est réjouis Jostein Lindland, conseiller principal au Ministère du Climat et de l’Environnement de Norvège.

Le PGDF pourrait démarrer ses travaux de manière effective au mois de septembre 2020. Bien avant cette échéance, la CAFI prévoit un petit financement qui va permettre de faire pont entre le stade actuel et le début de l’exécution du programme. Le projet va focaliser ses activités notamment sur la politique forestière, le code
forestier, la foresterie communautaire, et d’autres aspects qui n’étaient pas pris en charge par le projet AGEDUFOR, terminé en août 2019.

« Le dialogue est relancé avec nos partenaires, et je suis heureux de constater que tout le gouvernement est associé à cette discussion. Cela dénote de la volonté du gouvernement de la République d’aller de l’avant dans la gestion responsable de nos forêts », a déclaré le ministre de l’Environnement et Développement durable, Claude Nyamugabo Bazibuhe.

Lire aussi  Forêts : WWF-RDC évalue son appui aux communautés locales et peuples autochtones

Au cour de cette réunion, le plan d’action du cadre stratégique pour le nouveau partenariat pour la période 2021-2025 a également été adopté. « Dans le cadre stratégique qui vient de passer, sur le 1 milliard qui avait été présenté, nous n’avons réussi à mobiliser que deux cents millions. L’ambition est que dans le nouveau cadre que l’on puisse mobiliser au delà de 1 milliard », a indiqué le Coordonnateur du FONAREDD, Félicien Mulenda Kahenga.

Le Comité de pilotage a donné le go au FONAREDD d’entamer les discussions et travailler sur les axes de la programmation. Il faut donc mobiliser le plus possible des moyens afin d’élargir l’intervention de ce fonds sur l’ensemble de la RDC, pays très grand et dont les défis sont multiples.

Notons par ailleurs que le Comité de pilotage du FONAREDD comprend les membres du gouvernement notamment, le ministre des Finances, de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire, de l’Agriculture, énergie et reforme foncière, le secteur privé, la société civile et les partenaires financiers et techniques de la RDC.

Alfred NTUMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *