Foret : 7ème édition de la Table ronde multi acteurs nationale sur la foresterie communautaire en RDC

Le Centre d’Appui à la gestion durable des forêts tropicales (CAGDFT), a lancé ce lundi 16 décembre, les travaux de la 7èmeTable ronde multi acteurs nationale sur la Foresterie communautaire en République démocratique du Congo. A la différence de six éditions précédentes, la septième édition dont les travaux seront clôturés le mardi 17 décembre, attend adresser clairement les questions de synergies d’actions potentielles entre la Foresterie Communautaire, et les différents processus de réformes en cours. 

Ces actions permettront à la Foresterie communautaire de garantir l’implication effective des Communautés locales et peuples Autochtones dans l’atténuation du changement climatique, et servir de pilier pour mieux construire sur le terrain le processus REDD+, l’aménagement du territoire, et la réforme foncière.

« Les instruments juridiques prescrits implémentent la foresterie communautaire. Ils se fixent pour objectif, de réduire la pauvreté en milieu rural et la participation effective des Communautés locales et Peuples autochtones à la gestion durable des ressources forestières en vue de leur développement sociaux économiques », a déclaré José Ilanga, secrétaire générale a.i. au MEDD.

A ces jours mobiliser les partenaires techniques et financiers et bailleurs de fonds devient un grand défi au regard des enjeux liés au développement national. Pourtant le potentiel pour que la foresterie communautaire soit un levier d’atténuation du changement climatique est bien énorme et évident, reconnaissent les participants à ces assises.

« Nous avons pensé que la REDD mette l’accent sur la gestion durable des forêts. Elle devrait s’occuper des communautés locales qui gèrent les forêts à la base à travers le processus de foresterie communautaire », a précisé Théophile Gâta, directeur exécutif de CAGDFT

Lire aussi  Climat : Un projet d’appui au processus de planification de l’adaptation en RDC

Placée sous le thème, synergies d’actions entre la foresterie communautaire et les autres processus et réformes en RDC, cette table ronde bénéficie de l’appui politique de du ministère de l’Environnement et de Développement durable.  Elle bénéfice également de l’appui financier de plusieurs partenaires techniques et financiers tels que NORAD et USAID à travers respectivement la Rainforest Foundation  Norway et le World Ressources institute et bien d’autres organisations comme FAO, WG, GIZ, WCS, TBRDC, WWF et AWF.

Fanny MENGA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *