Environnement : Le CBEA invite la RDC à considérer les études environnementales réalisées par les congolais

Le Cadre de Concertation des Bureaux d’Etudes Environnementales Agréés (CBEA) a fustigé le traitement inégal que l’Etat congolais inflige aux bureaux d’études d’évaluations environnementales au niveau national et l’attribution des marchés aux bureaux d’études étrangers au détriment des nationaux, en violation du décret n° 14/019. Il l’a fait savoir lors de la présentation de son rapport annuel 2019, publié le mardi 31 décembre 2019.  

Dans ce rapport, le CBEA bien que se trouvant en phase de plaidoyer entend lever l’équivoque sur le désintéressement de la République démocratique du Congo aux études environnementales menées par les bureaux nationaux, au profit des bureaux étrangers.

« Notre plateforme va essayer de redynamiser le travail des bureaux d’études de sorte qu’ils  soient réellement des entreprises qui puissent œuvrer normalement en faisant progresser le pays. Nous sommes convaincus que quand l’étude environnementale est bien faite, l’environnement sera protégé et beaucoup d’autres effets seront évités », a renseigné Patrice Tshitala, Coordonnateur de CBEA.

A en croire ce rapport, la mise en œuvre de l’arrêté interministériel n°0083/CAB.MIN/MIN/AFF.SOC/2019 du 22 février 2019 fixant les modalités de collaboration entre l’ACE, la DPEM et le FNPSS nécessite l’accompagnement du CBEA pour une gestion harmonieuse de l’environnement, surtout dans le secteur minier.

« Nous avons commencé les actions par les contacts avec les partenaires avec lesquels nous avons voulu travailler. Nous avons commencé par une rencontre avec l’Agence congolaise de l’Environnement comme étant la première structure consommatrice de notre travaille, car il s’agit des études environnementales réalisées par les bureaux »,a déclaré Eloi Bundibulya, président du CBEA

Lire aussi  Alimentation : Les agences de l’ONU lancent un appel d’urgence pour prévenir la famine dans le Kasaï  

En dehors de la protection de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique, le Cadre de Concertation des Bureaux d’Etudes Environnementales Agréés envisage mettre le bouché double pour que la loi et le droit sur l’environnement s’appliquent convenablement et que les bureaux d’études soient de plus en plus rayonnants et aptes à créer l’emploi pour les jeunes.

Le CBEA en a profité pour inviter les entreprises qui mènent des activités dans la réalisation des études environnementales et sociales à se joindre dans cette lutte afin de mettre en place une approche de concertation pour une solution globale et durable aux défis et obstacles que rencontrent les bureaux d’études environnementales en République démocratique du Congo. Et apporter leur contribution dans la lutte contre l’impunité des infractions et abus dans la gouvernance environnementale.

Albert   MUANDA

Une réflexion sur « Environnement : Le CBEA invite la RDC à considérer les études environnementales réalisées par les congolais »

  1. Les autorités négligent l’environnement oubliant que c’est dans lui dont résulte la vie de l’homme. L’environnement rend riche en même temps pauvre. Tout dépend de celui qui l’exploite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *