Conservation: MOOC, des cours en lignes pour enrichir les connaissances en matière de conservation

C’est dans le souci de former plusieurs congolais en gestion des aires protégées et en développement durable que  l’union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en partenariat avec l’association des naturalistes du Congo ont renforcé les capacités des étudiants œuvrant dans le domaine environnemental et des agents des services provinciaux du secteur forestier, environnemental, de conservation et de gestion durable de la biodiversité, ce lundi 17 février.

 Au cours de cette formation organisée à Kinshasa, les deux structures ont instruit les passionnées de l’environnement sur l’existence d’un programme des cours en lignes ouvert à tous (MOOC) avant de les inviter à s’inscrire au programme.

Au sein de l’UICN, le programme sur les aires protégées d’Afrique et conservation (PAPACO), vise à améliorer la gestion et la gouvernance des aires protégées et à augmenter leurs impacts positifs en terme de conservation ainsi qu’à renforcer les compétences des gestionnaires d’aires protégées et des passionnés de l’environnement et leurs partenaires au travers de programmes de formation régionaux ou locaux sur la gestion et la gouvernance des parcs et des réserves.

« Par rapport  à cette activité qu’on vient de lancer, il s’agit des cours en ligne sans faire un déplacement à partir de chez soi. Nous nous présentons auprès de vous comme un cadre  qui vient faciliter les congolais qui ont toujours rêvé faire une formation sur la gestion, la conservation et la protection des aires protégées », a déclaré par Junior MUBENGA KANKONDE, secrétaire exécutif de l’ANACO (association naturaliste du Congo/ASBL. Nous allons nous mettre à votre disposition pour une assistance gratuite sur ces enseignements de portée internationale.  Nous avons recueilli les jeunes apprenants qui se sont inscrits sur la plate-forme pour suivre les cours en ligne, nous en appelons encore d’autres», a-t-il lancé.

Organisée deux fois par an,  les étudiants désireux d suivre cette formation cette année le feront  gratuitement à travers les modules vidéos, les cours dispensés par les enseignants qualifiés du monde francophones ou anglophones selon le choix de leur choix , sur la gestion des aires protégées, le suivi écologique, l’application des lois, la conservation des espèces et valorisation des ressources et nouvelle technologies dans les aires protégées.

Lire aussi  Conservation : deux okapis capturés par des chasseurs dans le Bas-Uele

« La formation en ligne est une évolution dans le milieu éducatif.  ça permet aux gens de s’inscrire et de suivre les cours selon leur rythme. Cette formation en ligne se déroule de manière un peu plus simple. C’est juste des vidéos que les étudiants visualiseront  pour acquérir de la connaissance. Ils seront soumis à des examens à chaque fin des modules, question d’évaluer leur connaissance. A la fin de cette formation les apprenants  qui satisferont avec 75% se verront  décernés des attestations de réussite de portée internationale sur l’un des 6 MOOCS programmés cette années», a renseigné Emmanuel LOKPAKA, ambassadeur du PAPACO à Kinshasa.

Pour les participants ces enseignements sont une possibilité pour eux, de  se doter des compétences nécessaires pouvant leur permettre de prendre des décisions responsables et soutenues sur les bonnes connaissances de la gestion durable de l’environnement.

 « Je dis merci à ANACO qui a pensé organiser cette activité que j’ai trouvé très intéressante. En fait l’activité, nous a permis d’être au courant des enseignements gratuits en ligne dans le domaine de l’environnement. Suivre les cours ligne va nous aider à réduire certains coûts. Il suffit juste d’être connecté. Ça nous facilite la tache et ces enseignements vont mes permettent de remplir mon Curriculum vitae (CV) », s’est réjoui Sharon Mumba kapuko, étudiante au module gestion des aires protégées.

Dans le cadre de ses prochaines activités, ANACO et UICNPAPACO visent organiser  davantage des ateliers et séminaires dans les jours avenir sur le MOOC( cours en ligne ouvert) afin d’informer et de sensibiliser plus d’étudiants et agents des services provinciaux de secteur forestier, environnemental, de conservation et gestion durable de la biodiversité sur l’existence de ces enseignements.

Lire aussi  Forêt : Pour Greenpeace Afrique, « l'Union européenne doit exiger l’annulation des blocs pétroliers dans la Cuvette Centrale »

Crée par EPFEL, L’UICN-PAPACO et l’Université Senghor, les MOOC (cours en ligne ouvert), le programme avait inscrit 30.000 étudiants en septembre 2019. En moins de 10 ans, 7000 ont été inscrits. Les cours ont intéressés 80 pays du monde. La RDC est le premier des dix pays ayant les plus d’inscrits sur la plateforme.

Albert Muanda

 

 

 

Une réflexion sur « Conservation: MOOC, des cours en lignes pour enrichir les connaissances en matière de conservation »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *