Energie : 89 millions USD du Fonds Vert Climat pour les énergies renouvelables en RDC

89 millions de dollars américains c’est le montant d’un projet d’électrification soumis par la République démocratique du Congo au Fonds Vert Climat. Le décaissement pour ce premier projet interviendra au cours de cette année 2020. Dans une interview exclusive accordée à ENVIRONEWS TV, l’Autorité Nationale Désignée (AND), Hans Ndjamba, a affirmé qu’il s’agit de l’un de deux programmes déjà adoptés par l’Assemblée générale de ce fonds fiduciaire de l’ONU.

la centrale solaire de Tchernobyl

« Nous avons cinq projets bien positionnés. 2 programmes sont adoptés déjà par l’Assemblée général. L’un d’eux sera mis en œuvre cette année, 89 millions de dollars pour les énergies renouvelables à Isiro, Gemena et Bumba », a-t-il précisé.

Selon l’AND, le choix de ces zones d’intervention est justifié par le niveau de pollution aux groupes électrogènes. Il s’agira donc de développer un réseautage avec trois systèmes (Centrales) indépendants, capables d’alimenter les villes et les villages environnants. « Il faut que les gents sachent qu’il ne s’agira pas du courant gratuit, mais plutôt payant mais à un prix qui sera abordable », a-t-il déclaré.

Ce projet s’inscrit dans la logique de booster le développement des villes et villages choisis. Il prévoit d’assister les femmes en leur dotant gratuitement des machines à coudre électrique, des mini-minoteries et autres dispositifs capables de consommer du courant produit et générer des revenus.

Un autre volet de ce projet consiste à former les jeunes dans les énergies renouvelables, et ainsi créer de l’emploi et du développement. « C’est ça le principe du Fonds vert. J’estime que ce projet va changer ce milieux-là », a-t-il souligné.

Lire aussi  Biodiversité : Une étude alerte sur le commerce grandissant de la viande de brousse à Yangambi

Il sied de signaler que ce projet sera exécuté par le Ministère congolais de l’Energie à travers l’Unité de coordination de management.

Hans Ndjamba a par la même occasion fait mention de l’existence au niveau du FVC, d’un autre programme global de 735 millions de dollars américains. Ce programme devra s’exécuter dans 48 pays, et la RDC en sera l’un des bénéficiaires. « Cela dépendra des stratégies que l’on va mettre en place pour mobiliser peut-être la moitié de cet argent, car les potentialités chez nous sont énormes », a-t-il annoncé.

Il a par ailleurs invité le gouvernement congolais à soutenir la Coordination nationale du FVC, pour qu’un suivi de différents dossiers soit assuré enfin de ramener au pays la grande part de cet investissement dont la République a besoin pour développer son secteur énergétique.

Vous pouvez suivre l’intégralité de cet entretien dans l’émission invité du Weekend, ce samedi à 10h, 14h, 18h et 21h, sur ENVIRONEWS TV.

Alfred NTUMBA

4 réflexions sur « Energie : 89 millions USD du Fonds Vert Climat pour les énergies renouvelables en RDC »

  1. Je félicite le Coordonateur National Monsieur Hans pour son savoir faire. Il n’est pas facile de mobiliser autant de fonds pour un mécanisme aussi complexe qui est le lFonds Vert pour le Climat Par expérience. En ma qualité d’Expert International en matière de transfert de technologie propres de cogénération d’électricité à base de biomasse végétales, je crois savoir que le milieu rural bénéficiera de ce projet pour réduire la pression exercée sur les forêts naturelles pour couvrir leurs besoin en énergie domestique. Le pays dont la RDC doit bien savoir sécuriser les investissement pour le bien mettre de la population.
    Il est donc indispensable pour le de Le Chef de l’Etat d’être très vigilant contre ceux qui en veulent au progrès du pays et à sa vision en créant de structure budgetivore parallèle soit disant AGENCE……..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *