Biodiversité : La coordination du projet passe en revue la mise en œuvre des activités inscrites dans le PTBA 2019

La coordination du projet  d’Accès aux ressources génétiques et le partage des avantages (APA-RDC/PNUE ) a en collaboration avec le ministère de l’Environnement et Développement Durable organisé à Kinshasa, un atelier sur la mise en œuvre du Plan de Travail Annuel Budgétisé 2019  (PTBA 2019). Ayant réuni toutes les parties prenantes impliquées dans le processus APA comme le secteur public, le secteur privé et la société civile, cette réunion technique avait pour but d’inspecter méthodiquement  la réalisation des actions prévues dans le PTBA 2019 d’une part, et recueillir de ces parties  prenantes des orientations pour l’élaboration du PTBA 2020.

« L’activité d’aujourd’hui représente un cadre qui nous permet de passer en revue la PTBA 2019. Etant donné que ce plan a été élaboré ensemble avec toutes les parties prenantes, il est de bon aloi  qu’on se réunisse de nouveau aujourd’hui  pour revisiter ce qui a été fait en 2019 », a renseigné Henri Muyembe, coordonnateur du projet APA/RDC PNUE.

Caractérisé par des échanges enrichissants, les participants à cette rencontre se sont accordés pour relever que les activités prévues dans le PTBA 2019 n’ont pas toutes étaient réalisées suite à quelques contraintes financières et techniques.

Selon le coordonnateur de ce  projet, cette situation se justifie par le fait que le fonds destiné à réaliser ces activités a été alloué en retard.

«  Il y a beaucoup à améliorer, et nous pensons que cette fois-ci nous allons faire mieux , car nous espérons que le fonds sera versé dans notre compte en temps utile », a-t-il rassuré.

Pour rappel,  l’APA constitue l’un des trois objectifs de la Convention sur la Diversité Biologique, qui a  fait l’objet d’un Protocole spécifique traitant de l’APA, signé en depuis octobre 2010 à Nagoya au Japon, et entré en vigueur en 2014.

Ce protocole a été ratifié par la RDC en 2015, alors qu’elle l’avait déjà intégré depuis 2014 au travers de la loi n°14/003 du 21 février relative à la conservation de la nature.

Pour sa part,  Nicki Kingonia chargé de suivi et évaluation du projet APA/RDC-PNUE estime que, «  Le bilan de la RDC en matière d’APA depuis la ratification du Protocole de Nagoya est quand même positif. Le pays a pu mettre en place  et valider  un certain nombre d’outils dans le cadre des plusieurs projets avec l’appui des partenaires comme la Coopération allemande ou le PNUE. Il nous reste qu’à faire signer ces documents, afin de disposer d’un arsenal des textes juridique sur l’APA ».

 

Signalons qu’à l’issue de cette réunion technique, les parties prenantes ont formulé des recommandations relatives aux actions à entreprendre pour l’exercice 2020 du projet. Elles ont en  outre défini les grandes lignes de décisions à prendre  par le comité de pilotage lors de sa prochaine réunion.

Thierry-Paul KALONJI

 

Lire aussi  Conservation: 23.062 signatures contre l'exploitation du pétrole dans les Virunga et la Salonga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *