Santé : 52 millions d’euros de l’UE pour lutter contre Ebola et la malnutrition en RDC

L’engagement supplémentaire de l’Union européenne pour les projets santé en 2020 en République démocratique du Congo est de l’ordre de 52 millions d’euros. Cet engagement vient s’ajouter aux 175 millions d’euros déjà disponibles. Ce nouvel engagement devra aider dans la riposte contre Ebola, en soutien au système de santé de base (42 Millions) et pour la lutte contre l’insécurité alimentaire (10 Millions). L’annonce a été faite ce lundi 24 février par l’Ambassadeur de l’UE en RDC, lors d’une rencontre avec le ministre congolais de la Santé publique, Eteni Longondo.

Jean-Marc Chataigner a affirmé qu’il s’agit de l’accomplissement de l’annonce faite en décembre 2019, par son institution. « Ce financement permettra de répondre aux besoins urgents et de continuer à soutenir la population congolaise, notamment pour améliorer la sécurité alimentaire et l’accès à des services de santé de qualité », a-t-il précisé.

La majeure partie du financement, à savoir 42 millions d’euros, permettra aux personnes vivant dans des zones touchées par le virus Ebola d’accéder à des soins de santé gratuits et de qualité, y compris ceux contre la malnutrition.

Les 10 millions d’euros restants contribueront à faire face à la crise de la sécurité alimentaire en République démocratique du Congo, deuxième crise la plus grave.

« L’épidémie d’Ebola dans l’est de la République démocratique du Congo, ainsi que la crise de la sécurité alimentaire, aggravent la situation humanitaire. Nous intensifions notre soutien pour répondre aux besoins fondamentaux de la population », a indiqué Jutta Urpilainen, commissaire chargée des partenariats internationaux de l’UE.

Lire aussi  SANTÉ : DEBUT DE LA VACCINATION CONTRE EBOLA

Notons par ailleurs que l’Union européenne a contribué à la lutte contre Ebola au moyen d’une série de mesures et dans le plan stratégique de lutte contre Ebola mis en place par le ministre de la santé en RDC en coopération avec l’Organisation mondiale de la santé.

Alfred NTUMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *