Climat :La RDC a validé sous réserve son document actualisé de Politique, Stratégie et Plan d’Actions de lutte contre les changements climatiques 2020-2024

La République démocratique du Congo a validé sous réserve son document actualisé de Politique, stratégie et plan d’actions en matière de lutte contre les changements climatiques. C’était au cours d’un atelier organisé à Kinshasa, ce mercredi 26 février.

Ce document est basé sur la réduction de la vulnérabilité aux risques climatiques et le renforcement de la résilience des divers secteurs aux effets néfastes des changements climatiques tel que repris dans le Plan National d’Adaptation, lancé en février 2019, par le gouvernement congolais. Cette mouture validée ce jour, pourrait connaître des ajouts et amendements des parties prenantes.

« Le pays entend investir dans l’établissement d’une cartographie forestière, l’évaluation de nos potentialités en biodiversité et la protection de nos tourbières. La préservation de l’environnement par une meilleure gestion de nos forets, des eaux, de l’air et de la faune, ainsi que la protection des communautés locales en veillant à la bonne gestion de concession minières et forestières », a rapporté Claude Nyamugabo, ministre congolais de l’Environnement et Développement durable.

En 2014, le Ministère de l’Environnement et Développement Durable, à travers la Direction de Développement Durable, avait élaboré un document de Politique, Stratégie et Plan d’Actions en matière de lutte contre les changements climatiques (PSPA-CC) pour la période (2016-2020). Bien que validé par les différentes parties prenantes, pour les experts, le regret est que, ce document sert de décor dans les tiroirs des bureaux. Au cours de la validation de cette nouvelle feuille de route, certaines dispositions antérieures ont été prises en compte.

Lire aussi  Afrique du Sud : un braconnier tué par un éléphant, mangé par les lions

Notons que la nouvelle version de ce document de politique a débuté par des échanges avec les experts de différents secteurs, question de permettre aux différentes parties prenantes de s’approprier le projet et de partager la même vision.

Albert  MUANDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *