Salubrité : Usage et détention des sachets plastiques  à Kinshasa, Ngobila instaure des amendes allant jusqu’à 50 millions des francs congolais

Dans un communiqué publié le 27 février, le gouverneur de la ville province de Kinshasa Gentiny Ngobila a décidé de passer à la vitesse supérieure dans la lutte contre l’insalubrité, en interdisant l’usage des sachets plastiques sur toute l’étendue de sa  juridiction. Désormais, l’utilisation  et la détention des sachets plastiques non  biodégradables à Kinshasa seront passibles d’une amende allant de 10 mille à 50 millions des francs congolais.

C’est dans le but de combattre le roi sachet qui depuis plusieurs décennies ne cesse de saper les opérations de l’assainissement à Kinshasa  que Gentiny Nngobila part en guerre contre ces petits sacs qui jonchent la quasi-totalité de la ville

«  La ville de Kinshasa fait face à un épineux problème  d’envahissement de ses rues, cours d’eau  et caniveaux des sachets plastiques, rendant ainsi l’environnement insalubre », peut-on lire dans ce communiqué.

Cette décision de prohiber les sachets plastiques à Kinshasa trouve son fondement sur l’édit n°003/2013 du 09 septembre 2013 relatif à l’assainissement  et à la protection de l’environnement de la ville de Kinshasa, ainsi que l’arrêté n°SC/047/CAB/GVK/2020 du 15 février 2020 portant interdiction de l’utilisation des emballages en sachets plastiques dans la ville de Kinshasa.

Pour permettre l’application de cette mesure, Gentiny Ngobila appelle donc la police nationale congolaise ainsi que tous  les services compétents de l’environnement à s’impliquer dans  cette observance.

« J’en appelle donc au sens  civique élevé de tout un chacun pour la stricte observance de ces prescriptions, afin de rendre notre ville propre et agréable, où il fait beau vivre », poursuit cette correspondance.

Lire aussi  Urbanisation : Tosi Mpanu Mpanu souhaite que la ville de Kinshasa soit étendue vers Maluku

Signalons que les utilisateurs des sachets destinés à l’usage médical, aux activités   agricoles et au ramassage des déchets sont exemptés par cette mesure.

Après le lancement de l’opération  Kinshasa BOPETO, qui peine à s’imposer face l’insalubrité qui passe au laminoir la ville, l’on espère donc que  cette nouvelle mesure interdisant les sachets pourrait donner un peu du tonus à Kinshasa BOPETO.

Thierry-Paul KALONJI

Une réflexion sur « Salubrité : Usage et détention des sachets plastiques  à Kinshasa, Ngobila instaure des amendes allant jusqu’à 50 millions des francs congolais »

  1. Un arrêté a été pris pour faciliter la mise en œuvre de l’édit provincial. Est ce bien cela? Cet arrêté concerne les vendeurs et revendeurs, où est ce que les consommateurs sont aussi visés ? Comment le suivi sera-t-il fait? Par dénonciation ? Par contrôle ? La population participe-t-elle au controle?Qui est en charge de sanctionner ? Et quelles sont les sanctions?

    Je propose que le texte de l’arrêté soit partagé sur Internet, pour permettre à tous de le connaître et veiller à sa pertinence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *