Santé : En RDC, après doute et tergiversation, les congolais prennent en fin au sérieux le COVID-19

En RDC, moins de 24 heures ont suffi  pour faire basculer la perception des congolais sur le corona virus. Jusque dans la matinée du 18 mars où le pays ne  dénombrait que sept cas confirmés, c’est avec une légèreté presque criante que Kinshasa balayait d’un revers de la main cette nouvelle, tout en taxant les autorités d’affairisme.  Vers midi,  le ministre de la santé Eteni Longondo annoncera que le pays venait d’enregistrer sept nouveaux cas, portant ainsi à quatorze le nombre total des cas confirmés. Sans transition, c’est tout le pays qui est en émoi, et reste suspendu à l’adresse  du Chef de l’Etat, pour prendre connaissance des mesures arrêtées par le gouvernement pour limiter la propagation de ce virus  qui  continue sa course effrénée et sinistre à travers le monde.

Ce 19 mars, c’est sur une ville de Kinshasa un peu différente de celle des jours passés que le soleil s’est levé. Une ville dans laquelle le COVID-19 a fini par s’être bien fait comprendre après avoir contaminé quatorze personnes. Une situation sans doute relative aux mesures annoncées par le président de la République dans la dernière nuit.

L’augmentation du nombre de personnes portant l masques et gants,   et de celles qui  débattent sur le corona virus, en dit un peu long sur la considération  de la menace par les congolais.

Des mesures draconiennes pour enrayer la propagation

Attendue toute la journée au point de perdre patience, c’est vers 23 heures que le Chef de l’Etat a lors de son adresse à la nation, annoncé des mesures fortes pour enrayer la propagation du corona virus. Il s’agit entre autre  de la suspension jusqu’à nouvel ordre dès ce vendredi 20 mars de tous les vols en provenance des pays touchés, de l’interdiction  de tous rassemblements, réunions, et célébrations de plus vingt personnes, de la fermeture des écoles et établissements universitaires privés et publics, de  l’interdiction des organisations  des deuils dans les salles et domiciles, et de doter tous les postes d’entrée maritime, fluviale, lacustre et terrestre  du territoire national, du même dispositif de surveillance pour renforcer le contrôle des passagers en provenance de l’étranger. En gros, le gouvernement de la RDC semble parti d’un bon pied pour combattre le Corona virus.

Lire aussi  Biodiversité : L’Union européenne a investi 175 millions d’euros dans la conservation en RDC

 

Qu’en pense la population

A Kinshasa, la majorité de la population a salué les mesures prises par les autorités pour faire face à cette crise sanitaire qui secoue le monde, bien que  certaines personnes estiment que  ces mesures drastiques soient arrivées un peu en retard. Car, si elles étaient prises un peu plus tôt, cela pouvait éviter au pays tous ces cas déjà enregistrés.

Cependant, les marchés et le transport en commun n’ayant subi aucune restriction, la population craint que ces milieux deviennent des lieux par excellence de contamination, surtout quand il faut penser à la façon dont  ils sont organisés.

Par ailleurs, la capacité d’accueil des infrastructures sanitaires dans le pays en cas d’une aggravation de l’épidémie  demeure une question  qui taraude les esprits. Cela, en dépit de l’annonce par le Chef de l’Etat de la prise en charge par le gouvernement de toutes les personnes affectées.

Et après la prise des mesures

Les mesures étant prises et divulguées, l’heure est à la responsabilité personnelle et collective afin de barrer la route au COVID-19. A cet effet, les campagnes de sensibilisation doivent se multiplier au moyen des différents canaux de diffusion comme la télévision, la radio, l’internet, les banderoles, les  panneaux, les dépliants. Mieux serait aussi d’utiliser les relais communautaires pour  informer et rappeler à la population  les règles d’hygiène à observer, comme ils l’ont toujours fait lors des campagnes de vaccination.

Thierry-Paul KALONJI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *