Forêt : Claude Nyamugabo s’en va en guerre contre la déforestation en RDC

Le ministre de l’environnement et développement durable Claude Nyamugabo, a procédé ce 19 mars à Kinshasa, au lancement de la campagne contre la déforestation en RDC, en promouvant l’utilisation de gaz butane. Intervenant à deux  jours de la journée internationale des  forêts, cette initiative lacée en collaboration avec l’entreprise SOGAZ n’a pour objectif principal que la réduction sensible de la pression humaine sur les forêts. Une pression consécutive au faible taux d’accès à l’électricité et au manque de promotion  des alternatives au charbon de bois et bois de chauffe, principale source d’énergies pour plus 80% de la population congolaise d’une part, et à l’agriculture itinérante sur brûlis d’autre part.

Aerial view of forest in East Cameroon.
Photo by Mokhamad Edliadi/CIFOR
cifor.org
blog.cifor.org
If you use one of our photos, please credit it accordingly and let us know. You can reach us through our Flickr account or at: cifor-mediainfo@cgiar.org and m.edliadi@cgiar.org

«  D’après une étude menée par des experts, il a été démontré qu’en RDC, la production totale de bois de chauffage a dépassé 80 millions de mètres cubes. Des chiffres alarmants qui nécessitent des efforts considérables », a renseigné Calude Nyamugabo, ministre de l’environnement et développement durable.

C’est pour renverser cette tendance que le ministre de l’environnement promeut le recours à la butanisation.  Une solution qui selon lui revêt plusieurs avantages notamment économique, environnemental. A ceux-ci s’ajoute  également le gain de temps.

Financée à 100% par le gouvernement de la république à hauteur  de deux millions de dollars, cette première étape du projet veut jeter les bases sur les mécanismes de préservation des écosystèmes en RDC, pays qui dispose d’une superficie forestière estimée à 155,5 millions d’hectares, dont 99 millions d’hectares de forêts denses humides..

Pour cette première phase de la campagne, quatre provinces sont ciblées notamment, Kinshasa, Kwango, MaÏ-ndombe et Kongo-Central. Dans les jours qui viennent, cette initiative va se déployer dans d’autres provinces du pays.

Lire aussi  Accra : Une visite de terrain, en prélude des travaux de l’AFR 100

Rappelons que la société SOGAZ qui a été désignée pour accompagner le gouvernement dans cette campagne est une filiale de la Société Congolaise des Industries de Raffineries (SOCIR), dans laquelle l’Etat congolais est actionnaire à 50%.

SOGAZ a eu a distribué gratuitement quelques kits de gaz aux femmes tenancières des restaurants de fortune communément appelés « Malewa ».

Ainsi, pour faciliter la réussite de cette campagne, SOGAZ  envisage vendre des kits de gaz à un prix promotionnel, soit deux ou trois fois moins chers que le prix habituel.

Thierry-Paul KALONJI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *