Forêts : 16.000 kits  de gaz domestique vendus en un mois, Claude Nyamugabo  se dit satisfait

La société SOGAZ a  reçu ce mercredi 6 mai  dans ses installations, la visite du ministre de l’environnement et développement durable Claude Nyamugabo.  S’inscrivant dans le cadre de la campagne de lutte contre la déforestation en promouvant l’utilisation du gaz, cette visite d’inspection  était une occasion pour les responsables de cette entreprise de présenter au  ministre de l’environnement et développement durable   l’évaluation de l’exécution de cette campagne d’une part, et la promotion du gaz domestique en RDC d’autre part.

Un mois après le lancement de cette campagne de lutte contre la déforestation  en promouvant l’usage du gaz, les chiffres enregistrés à ce jour sont encourageants, et démontrent qu’il est possible de réduire la pression de l’homme sur les forêts, en mettant à la disposition de la population des alternatives  simples et  faciles d’accès. Avec  16.000 kits déjà  vendus  à  un prix réduit grâce aux subventions du gouvernement, la campagne sauvons nos forêts se révèle comme une des  solutions durables au problème de déforestation en RDC.

«  Ce bel envol n’est que le début d’une lutte acharnée contre la destruction de notre écosystème et pour l’amélioration des conditions de vie de nos populations », peut-on lire dans le communiqué de presse qui a sanctionné cette visite d’inspection.

Satisfaits  des résultats lui présentés,  Claude Nyamugabo espère  pour sa part que dans les jours qui viennent, ces bons résultats seront multipliés vu l’intérêt général que porte désormais une grande partie de la population sur le gaz domestique, y compris ceux qui vivent dans les milieux les plus défavorisés.

«  La lutte contre la déforestation doit nécessairement  rimer avec la lutte contre la pauvreté », a-t-il insisté.

Lire aussi  Environnement : Crise au GTCR-R, qui de COPIL et Kabalako a raison ?

Renseignons que les 16.000 kits vendus équivalent à 133 tonnes de gaz, ce qui permettrait de sauver 7 hectares de forêts. Des statistiques qui vont progresser de manière significative au bout d’une année, étant donné que cette campagne se poursuivra sur  les six prochains mois.

Pour rappel,  la société SOGAZ qui a été désignée pour accompagner le gouvernement dans cette campagne est une filiale de la Société Congolaise des Industries de Raffineries (SOCIR), dans laquelle l’Etat congolais est actionnaire à 50%.

Kinshasa, Kwango, MaÏ-ndombe et Kongo-Central sont  les provinces  ciblées par la première phase de cette campagne qui s’étendre ensuite dans d’autres provinces à travers le pays.

Thierry-Paul KALONJI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *